QLASSIC BOIS MARGOT

LE TOURBILLON DES ETALONS A SAINT LO

CARINJO

Le salon le plus attendu de l’année attend toujours plus d’étalons- 165 cette année, plus de public, plus d’étalonniers français et étrangers – on a même vu débarquer cette année les catalogues du fameux Paul Schockemöhle. Tous les étalonniers se parent de beaux catalogues et présentent le mieux possible leurs protégés sur la piste. Certains même font le show avec la musique appropriée, le discours digne d’Hollywood et les présentateurs beaux et chics !

Mais les véritables vedettes se sont bien eux ! Tous ces beaux entiers qui défilent, qui montrent leur puissance et qui nous font rêver. Il vaut mieux avoir quelques idées concernant le gendre idéal de votre jument avant de venir, car sinon la tête risque de tourner. Voici quelques impressions de la journée de samedi

CARINJO*HDC QUITTE LE SPORT… et ce n’est pas si simple d’habiller un champion à la retraite. La propriétaire et le cavalier Patrice Delaveau se font aider par le président du studbook Selle Français…

CARINJO HDC

CARINJO 9* HDC (Cascavelle x Landgraf I Holst)

CARINJO*HDC

CARINJO 9*HDC

CARINJO3

ORIENT EXPRESS*HDC sait déjà que la retraite c’est cool…

ORIENT EXPRESS*HDC

ORIENT EXPRESS*HDC (Quick Star x Le Tot de Semilly SF)

ORIENT EXPRESS*HDC

ORIENT EXPRESS*HDC

HOMMAGE A QLASSIC BOIS MARGOT pour ses gains sous la selle de Simon Delestre. On a d’abord entendu parler de la retraite sportive de l’étalon Bois Margot mais finalement les propriétaires ont changé d’avis. En tout cas, l’étalon a montré une très belle fraîcheur et une super forme…

QLASSIC BOIS MARGOT

QLASSIC BOIS MARGOT (L’Arc de Triomphe x Galoubet A SF)

QLASSIC BOIS MARGOT

QLASSIC BOIS MARGOT devant ses propriétaires et ses admirateurs

ET ON A PU ADMIRER EGALEMENT….

DIAMANT DE SEMILLY (Le Tot de Semilly x Elf III) Le père des pères présenté par le Haras de Semilly

DIAMANT DE SEMILLY (Le Tot de Semilly x Elf III) L’étalon le plus célèbre de France présenté par le Haras de Semilly – la photo de l’année dernière

CASALLO Z

CASALLO Z présenté par le Haras de Clarbec

CASALLO Z

CASALLO Z (Casall Ask x Carthago Z)

CARTANI

CARTANI présenté par BHL

CARTANI

CARTANI (Carthago x Landgraf Holst)

BALISSIMO

BALISSIMO (Baloubet du Rouet x Continue Oldenb)

BALISSIMO

BALISSIMO propre frère de Balou du Rouet présenté par Haras de Villiers

CORNET'S STERN

CORNET’S STERN (Cornet Obolensky x Pilot Westfal) présenté par BLH

DIARADO

DIARADO * GFE (Diamant de Semilly x Corrado Holst)

IMPRESSARIO VD HEFFINCK

IMPRESSARIO VD HEFFINCK

LAMM DE FETAN

LAMM DE FETAN (Fergar Mail x Le Tot de Semilly SF) présenté par Haras de Meautry

NERVOSO

NERVOSO (Le Tot de Semilly x Galoubet A SF) présenté par Genes Diffusion

ROMANOV II

ROMANOV II (Hearthbreaker x Fedor KWPN)

ROMANOV présenté par BLH

ROMANOV présenté par BLH

MYLORD CARTHAGO

MYLORD CARTHAGO (Carthago x Jalisko B SF) présenté par France Etalons

OGRION DES CHAMPS (Kannan x Domino de Moyon)

OGRION DES CHAMPS (Kannan x Domino de Moyon SF) présenté par France Etalons

INTOUCHABLE 27*GFE

INTOUCHABLE 27*GFE ( Hors la loi II x Heartbreaker KWPN)

QUARNAC DU MESNIL (Jarnac x Narcos II) présenté par Indivision Team

QUARNAC DU MESNIL (Jarnac x Narcos II SF) présenté par Team Quarnac du Mesnil

READY BOY DES FORETS (Quaprixce x Voltaire)

READY BOY DES FORETS (Quaprice x Voltaire SF) présenté par France Etalons

VLEUT*GFE (Quick Star x Cantus)

VLEUT*GFE (Quick Star x Cantus KWPN)

SISLEY DE LA TOUR VIDAL (Ogano Sitte x Calvaro SBS)

SISLEY DE LA TOUR VIDAL (Ogano Sitte x Calvaro SBS) présenté par SCEA Tout Y Fault

TOPINAMBOUR (Heartbreaker x Veneur du Luc KWPN

TOPINAMBOUR (Heartbreaker x Veneur du Luc KWPN) présenté par SCEA Geneviève Megret

URAEUS BLANC*HDC

URAEUS BLANC*HDC (Nabab de Rêve x Allegreto SF)

UTRILLO VD HEFFINCK (Clinton x Heartbreaker BWP)

UTRILLO VD HEFFINCK (Clinton x Heartbreaker BWP) présenté par Haras de Brullemail

WARRANT (Numero Uno x Nimmerdor KWPN)

WARRANT (Numero Uno x Nimmerdor KWPN) présenté par BLH

SF

 

Coran Van't Kruis Z

ET LES APPROUVES ZANGERSHEIDE SONT…

darko rose 69

Le 10 et 11 février le studbook Zangersheide a tenu, traditonnellement déjà, un meeting d’approbations des étalons à Deauville. L’événement a attiré beaucoup de visiteurs belges , dont le cavalier international Niels Bruynseels, mais peu de public local. Les Normands réservent peut-être leur curiosité pour le Salon des étalons de Saint-Lô où on pourra admirer tous les étalons stars du monde équestre.

Et voici quelques entiers approuvés par le Jury composé de E. Levallois pour la France, H. Meyer pour l’Allemagne et L. Tilleman pour la Belgique.

AGANO DU PIEDROUX Z par Again du Tultia (Mr. Blue) et Rafale de Virton (Kashmir Van Schuttershof). Naisseur et propriétaire Claudy Noirot, Belgique

Agano du Piedroux Z

Agano du Piedroux Z

AIRFORCE SBK Z par Air Jordan Z (Argentinus) et Lamonta (Lancer II). Naisseur Kristof Bijloos, Belgique, propriétaire DS Horses, Belgique

Airforce SBK Z

Airforce SBK Z

COLDPLAY DES PREMICES par Casall et Coco Chanel (Calido I), Holsteiner. Naisseur Michael Eitel, Allemagne, propriétaires J-M  Porte, M-E Sequin.

Coldplay des premices

Coldplay des Premices

CORAN VAN’T KRUIS Z par Comilfo Plus Z (Comme Il Faut) et El Argentina (Argentinus). Naisseur Geert Schoonjans, Belgique, propriétaire Woodland’s International Sales, Belgique

Coran Van't Kruis Z

Coran Van’t Kruis Z

DEMERALD R Z par Diamant de Semilly et Verona (Guidam). Naisseur Yves Van Steenwinkel, propriétaire Tiffany Van Steenwinkel, Belgique

Demerald R Z

Demerald R Z

DREAM DE BAUSSY par Nabab de Rêve et Typie (Diamant de Semilly). Naisseur et propriétaire T.Navet et J.Roux

Dream de baussy

Dream de baussy

Dream de baussy présenté par Jérôme Navet

Dream de baussy présenté par Jérôme Navet

DIVIN DU BOISSET par Goldfever et Valesca (Darco). Naisseur P-B Vaganay, propriétaire François Poppe, France

Divin du boisset

Divin du Boisset

OKE JON par Jon Pleasure Van de Mispelaere et Demoiselle (Obourg). Naisseur Dirk Martens Belgique, propriétaire Haras des Coudrettes France

Oke Jon

Oke Jon

TOPAZ POMMEX Z par Telstar de la Pomme et Usha Van’t Roosakker (Chin Chin). Naisseur et propriétaire Haras de la Pomme et Stzphex Stables, France

Topaz Pommex Z

Topaz Pommex Z

 

Diamant 20ans -Auriane Notin 1

LA SAGA SEMILLY

Anne-Sophie et Richard Levallois

Anne-Sophie et Richard Levallois

UNE AFFAIRE DE FAMILLE…

Le grand-père de Richard a été étalonnier dans les chevaux de trait. Avec le directeur du haras de Saint-Lô de l’époque ils ont amorcé la transformation des chevaux de travail vers plus de légèreté en croisant les cobs légers et les trotteurs avec les pur-sang ce qui a finalement abouti, après la guerre, à l’apparition du cheval de sport. Le père de Richard a été avant tout un marchand, à son époque les agriculteurs vendaient leurs chevaux de ferme pour acheter des tracteurs. Lui avait une passion pour l’équitation, il partait à cheval pour participer aux concours organisés par les sociétés hippiques rurales.

Germain Levallois et Le Tot

Germain Levallois et LE TOT DE SEMILLY

La passion de l’élevage est venue avec Richard – le haras à Couvains a été acheté à cet effet en 89. Il a commencé avec ses trois bonnes juments de concours et ensuite, avec le développement de la technique du transfert d’embryons, il a eu accès à la très bonne génétique.

Haras de Couvain

Haras de Couvains

LA REVOLUTION TECHNIQUE DE L’ELEVAGE A DEBUTE EN NORMANDIE

Le Haras de Semilly a été le premier, avec la famille Pignolet, à développer l’utilisation et la commercialisation de la technique du transfert d’embryons sur les chevaux – ils ont travaillé avec la coopérative agricole qui le pratiquait sur les bovins. Les chercheurs de l’INRA ont fait leurs tests en parallèle mais c’est vraiment ici que cette pratique a été mise à la disposition des éleveurs et développée progressivement. Le transfert d’embryons équin est devenu aujourd’hui monnaie courante dans toute l’Europe et dans le monde.

Artiste de l'Abbaye présenté par Richard

ARTISTE DE L’ABBAYE présenté par Richard

EN ELEVAGE, ON PRIVILEGIE LA NATURE AUX PIQURES  

Depuis plusieurs années le Haras de Semilly représente le plus grand centre français en matière de reproduction équine.  En moyenne 700 juments passent par le haras pendant la saison de monte.

Panneau Haras de Semilly 1

« On est souvent appelé à la fin de la saison « en dernier recours ». On a un très bon taux de réussite de remplissage et heureusement, car avec tout le mal qu’on se donne !…  Le secret de la réussite c’est tout simplement le respect de la nature. Les juments arrivent souvent déréglées, plus rien ne marche normalement. Les causes sont multiples : certaines n’ont pas une vie normale pour une poulinière – confinées en boxe, avec des couvertures, sans contact avec les congénères. D’autres ont été déréglées par trop d’injections d’hormones pour déclencher les chaleurs, pour précipiter l’ovulation … Ca peut marcher au début, mais après on dérègle tout. Nous on passe notre temps à les reprogrammer naturellement. On les met à l’herbe – c’est un élément très important avec le soleil car ils apportent beaucoup de vitamines nécessaires – et dans un troupeau où elles vont mieux se cycler mutuellement. On les fait souffler par un poney – alors qu’en général elles ne voient pas l’ombre d’un étalon. On les observe et on les contrôle régulièrement. En fin de cycle, le rythme des échographies s’accélère pour ne pas rater l’ovulation : tous les jours et tard le soir si nécessaire avec l’aide d’une bonne équipe de vétérinaires et on insémine au plus près de l’ovulation en essayant d’avoir le moins possible recours aux piqures d’hormones. C’est beaucoup de travail car avec certaines juments cela peut prendre beaucoup de temps, mais il ne faut pas être pressé si on veut de bons résultats, surtout lorsque l’on nous demande d’inséminer avec une seule paillette ! Avec les étalons fertiles comme Diamant ce n’est pas un problème mais avec certains autres c’est beaucoup plus compliqué ! On a remarqué également que les fils des étalons fertiles sont souvent fertiles également, c’est une qualité qui se transmet. Les techniques de congélation sont aussi très importantes – avec Eurogen, nous avons développé une excellente technique qui nous permet de gagner des points en qualité de semence post-décongélation. »

Rock'n Roll Semilly par Delaroque

ROCCK’N ROLL SEMILLY fils de DIAMANT photo Delaroque

LE MENTAL AVANT TOUT

On fait naître une trentaine de poulains par an ce qui n’est pas énorme. Certains éleveurs français en font naître le double, sans parler de Paul Schockemölhe qui en fait naître des centaines. Nous ne sommes donc pas un gros élevage en quantité de production. Nous essayons de miser davantage sur la qualité.

Le Tot de Semilly photo Monneron

LE TOT DE SEMILLY le chef de race, photo Monneron

Pour les croisements, le critère de qualité qui pour nous est le plus important et avec lequel on a démarré avec note premier étalon, Le Tot de Semilly, c’est le mental. Même le meilleur cheval avec toute la force et la technique, s’il n’a pas envie de bien faire, il ne fera rien. Il faut des chevaux courageux et c’est pour cela que les souches normandes sont appréciées, car à leurs bases il y a des chevaux de travail et les paysans ne gardaient que des chevaux de labour qui acceptaient des efforts très durs. Les SF sont donc réputés comme faciles et courageux et à ce titre appréciés par les étrangers.

Le Tot de Semilly

LE TOT DE SEMILLY et Eric Levallois

A l’époque on était à peu près les seuls à croire en Le Tot. Les éleveurs lui préféraient Narcos, qu’il fallait réserver un an à l’avance. Avec du recul, on a eu raison de croire en Le Tot qui, avec sa force, son bon équilibre, son respect naturel et sa grande facilité s’est révélé, malgré un modèle que certains trouvaient trop massif, comme un véritable chef de race.

Le Tot - modèle en puissance et en équilibre

LE TOT – modèle en puissance et en équilibre

Le Tot à La Baule photo F.Paplard

LE TOT à La Baule photo F.Paplard

La race a évolué très vite, maintenant on recherche des chevaux modernes, légers, avec beaucoup d’énergie, une bonne technique, respectueux. Et le respect c’est inné. Aujourd’hui, même en épreuves amateur, si vous avez des chevaux lents et lourds, ça ne passe plus. Les épreuves sont de plus en plus rapides, les obstacles de plus en plus légers, il faut donc des chevaux électriques qui réagissent à la moindre sollicitation. Mais il est vrai que l’excès de cette réactivité fait qu’ils peuvent se faire facilement peur et s’arrêter net ou être trop difficiles à contrôler. Le juste milieu est donc très délicat à trouver et c’est pour cela que les chevaux d’exception sont tellement rares. »

DIAMANT DE SEMILLY UN EXTRATERRESTRE

Comme Diamant justement.

Diamant de Semilly - n°1 mondial

« Comment dire… C’était comme une voiture avec une vitesse en plus. Il n’a jamais fait un refus de sa vie. Même dans les pires abords, il n’a jamais été dans le rouge, tellement il avait de la force et un super mental.

Diamant JEM photo F.Palard

DIAMANT et Eric Levallois JEM de Jerez, photo F.Paplard

On se rappelle toujours la vidéo des JEM à Jerez en 2002 quand il est devenu le Champion du Monde. Il y a avait une rivière puis un très gros oxer avec un contrat de foulées très délicat. Il est arrivé complètement dans le pied de l’oxer et normalement, 95% des chevaux se seraient arrêtés ou écrasés dedans. Mais  lui non : il a sauté et à tout fait pour ne pas toucher, alors que c’était infaisable.

Diamant JEM photo F. Paplard

DIAMANT et Eric au JEM photo F. Paplard

Il transmet ses  qualités à sa production et ce n’est pas un hasard s’il a été le meilleur étalon du monde pendant 2 années de suite et encore deuxième cette année. Vu la régularité de sa production et la qualité de ses nouvelles générations qui arrivent, il va sans doute parmi les meilleurs pendant plusieurs années encore. En plus on a la chance qu’il soit toujours aussi fertile. Il est vraiment un phénomène surnaturel à tous points de vue !

Diamant à Aix-la-Chapelle photo F. Paplard

DIAMANT et Eric à Aix-la-Chapelle photo F. Paplard

Certains médisants le disaient méchant sans savoir qu’il était orphelin et élevé au biberon. S’il avait eu une mère, il aurait été comme un cheval normal et très gentil comme son père l’était car il transmet lui aussi un excellent caractère à ses produits.

Diamant à la Baule photo R.Costabadie

DIAMANT à la Baule photo R.Costabadie

Il a été nourri par Richard et un employé de l’époque – toutes les deux heures jour et nuit. Il se promenait en liberté dans la cour et venait à la fenêtre pour prendre son biberon. Aujourd’hui on ne le referait plus. Dans un cas de malheur comme ça il faut absolument trouver une mère de substitution. Un poulain élevé seul n’a pas de codes, pas d’éducation et devient rapidement ingérable. On voit des cas bien pire que Diamant alors qu’il est étalon !

Diamant à Donaueschigen photo par Costabadie

DIAMANT à Donaueschigen photo R. Costabadie

Malgré sa triple opération de coliques en 2008, Diamant a bien récupéré et a une vie très agréable. Il va tous les jours au paddock (il en a 10 à sa disposition !) et a un repas en plus dans la journée et le soir, au boxe, comme il ne faut pas qu’il mange de la paille ou des copeaux, on lui a fait un matelas en caoutchouc avec de l’air en dessous.  Un régime 4* !

L'étalon et son cavalier...

L’étalon et son cavalier…

DES ETALONS EN OFFRE PLETHORIQUE ET LES ELEVEURS DE PLUS EN PLUS PERDUS    

Les catalogues des étalons sont de plus en plus beaux et de plus en plus fournis mais il est de plus en plus difficile de faire de nouveaux croisements et de faire percer de nouveaux étalons. C’est assez inquiétant pour l’avenir de l’élevage français. A l’étranger, les étalons de 2 et 3 ans agréés saillissent beaucoup plus qu’en France et c’est grâce à ce bon testage sur descendance que l’on se rend compte des qualités de leur production et qu’ils peuvent espérer percer. Les jeunes étalons français saillissent 20-40 juments ce qui n’est pas significatif et les éleveurs préfèrent les étalons étrangers à la mode. Heureusement qu’à l’inverse, les étrangers cherchent le SF originel ! En concours, le sang français est aussi bien apprécié.

Quebracho Semilly CSIO Dublin

QUEBRACHO SEMILLY et Katharina Offel CSIO Dublin

De notre côté on relativise les modes et l’on suit notre idée pour ce qui concerne notre propre élevage, mais on est d’accord que pour faire sortir un jeune étalon du lot, il faut bien créer une mode, une envie.

Quebracho à Fontainebleau 7ans QUEBRACHO SEMILLY LEYGUE Ludovic

QUEBRACHO à Fontainebleau 7ans

L’ouverture à l’étranger est une bonne chose si vous importez le top et si vous le mélangez avec le sang français. Le problème, c’est que, quand ils sont très bons on a du mal à les avoir en France, mais si vous importez ce dont ils ne veulent plus, on risque de dégrader la race. Or, la majorité des éleveurs ne savent pas quelle est la véritable qualité de tous ces étalons importés. S’ils produisent des poulains moyens, difficilement vendables, ils vont s’écœurer et arrêter.

ROCK'N ROLL SEMILLY le Champion des 6 ans à Fontainebleau

ROCK’N ROLL SEMILLY le Champion des 6 ans à Fontainebleau

Vendredi 13 Mai 2016;La Baule;CSIO COUPE DES NATIONS;SCOOPDYGA - MARTINI Jean-philippe - Marlon MODOLO ZANOTELLI (BRA). ROCK'N ROLL SEMILLY

ROCK’N ROLL SEMILLY et Marlon Modolo Zanotelli  à La Baule Coupe des Nations

Le Salon des Etalons de Saint-Lô est une magnifique vitrine. C’est le plus grand salon en France et en Europe. Il y a beaucoup de visiteurs étrangers. Le site s’y prête parfaitement et le salon est très bien organisé, c’est donc un événement majeur pour tous les professionnels et les passionnés de l’élevage. Ce qui me dérange c’est la façon dont les étalonniers présentent leurs chevaux. C’est bien de savoir présenter et de vanter les mérites de chaque étalon, c’est convivial aussi, mais si on dit n’importe quoi ça fausse la donne et mentir aux éleveurs pour vendre les saillies ça me dérange vraiment.

ROCK'N ROLL LONGINES CUP OF THE CITY OF BARCELONA Marlon MODOLO ZANOTELLI - ROCK'N ROLL SEMILLY

ROCK’N ROLL SEMILLY et Marlon Madolo Zanotelli Longines Cup of the City of Barcelona

ANDIAMO VERS L’AVENIR

ANDIAMO SEMILLY - un beau modèle

ANDIAMO SEMILLY – un modèle sport moderne

Andiamo Semilly est celui qui se détache le plus dans notre piquet des jeunes. Il présente les qualités de Diamant mais en plus moderne, plus sport. Sa lignée maternelle ramène le sang de Rantzau, ce qui est un très bon atout. Il se transcende sur la piste. C’est un cheval facile, courageux et intelligent : un cheval de sport par excellence.

ANDIAMO 6 ans à Fontainebleau

ANDIAMO SEMILLY avec O.Martin 6 ans à Fontainebleau 2016

ANDIAMO 7 ans à Fontainebleau 2017

ANDIAMO SEMILLY avec O.Martin 7 ans à Fontainebleau 2017

Et il y a tous les autres, évidemment auxquels on croit.

ARTISTE DE L'ABBAYE 6 ans Masters à Saint-Lô

ARTISTE DE L’ABBAYE 6 ans avec O.Martin Masters à Saint-Lô photo Pixels Event

AWAY SEMILLY présenté par son naisseur

AWAY SEMILLY présenté par son naisseur

AWAY SEMILLY à Fontainebleau 2017 photo Louzier

AWAY SEMILLY  et O.Martin à Fontainebleau 2017 photo Louzier

Captain Semilly avec son beau modèle, sa force, sa souplesse et beaucoup de charisme. Pour l’instant, il a du mal à se concentrer en concours car il a énormément de sang et la monte lui tourne un peu la tête. Il faut lui laisser le temps. Je pense toujours à Papillon Rouge qui n’a jamais rien fait jusqu’à 8 ans et qui s’est révéler ensuite. Dans notre métier il faut savoir s’adapter à chaque cheval et aussi être patient…. »

CAPTAIN SEMILLY - un modèle séduisant

CAPTAIN SEMILLY – un modèle séduisant

CAPTAIN SEMILLY et O.Martin à Fontainebleau 2016

CAPTAIN SEMILLY et O.Martin à Fontainebleau 2016

ARTISTE2

OLIVIER MARTIN: J’AI TOUJOURS AIME MONTER LES ENTIERS

OLIVIER ET ANDIAMO SEMILLY A FONTAINEBLEAU

OLIVIER ET ANDIAMO SEMILLY A FONTAINEBLEAU

AVEC LE HARAS DE SEMILLY ON EST EN CONFIANCE

C’est Eric Levallois qui m’a appris à bien monter à cheval et j’ai passé 4 ans dans ces installations où nous sommes à Saint-Lô chez Germain Levallois, le patriarche, en tant que salarié. Ensuite je suis allé faire un tour en Europe, en Allemagne et en Belgique, à l’élevage St Hermelle notamment pour revenir de nouveau ici à la demande de Richard Levallois. L’expérience allemande et la possibilité de participer à leurs concours a été très bénéfique. J’ai travaillé d’abord à l’écurie de René Tebbel et de Marc Bettinger par la suite.  Le premier m’a appris l’importance de la bonne organisation et le deuxième m’a apporté une bonne vision du travail avec les chevaux, nettement moins en contrainte que chez René Tebbel.

ANDIAMO AU MASTERS DES ETALONS A SAINT LO

ANDIAMO SEMILLY AU MASTERS DES ETALONS A SAINT LO

Avec Anne-Sophie et Richard Levallois nous travaillons en confiance et avec le respect mutuel – on essaie toujours de trouver un accord même dans les cas d’opinions divergentes. Ils me donnent carte blanche pour l’évolution sportive des chevaux qui me sont confiés et moi je m’en occupe comme s’ils étaient à moi. C’est une grande responsabilité et du coup c’est rare que je puisse prendre un jour de congés…

LES ENTIERS SONT MA PREFERANCE A MOI

J’ai toujours aimé monter les entiers. Ils sont plus difficiles au début, mais quand ils prennent de la maturité et quand vous les avez avec vous, ils vous font confiance, ils donnent plus et progressent plus. Actuellement dans le haut niveau on mise beaucoup sur les entiers, c’est un grand business. On les regarde beaucoup, ils marquent les esprits. Je constate déjà à mon niveau qu’ils attirent les regards pendant les concours, qu’on me dit tient, j’ai une jument, il pourrait peut-être lui convenir…

ARTISTE DE L'ABBAYE ET OLIVIER A DEAUVILLE

ARTISTE DE L’ABBAYE ET OLIVIER A DEAUVILLE

Dans le travail au quotidien ils sont plus délicats, il y a souvent des moments de doute, de remise en cause, de retour en arrière. Je reviens alors aux choses simples, au travail de base et en général je rattrape rapidement le retard et on progresse. En été, j’utilise beaucoup le grand champ qu’on a derrière les écuries pour travailler dans le mouvement, en avant, simplement, en ligne, pour donner de la liberté et éclaircir les idées.

LA CONFRONTATION NE MENE NULLE PART

Avec les entiers il faut bien avoir un cadre, on ne peut pas les laisser faire. Mais ensuite il faut récompenser deux fois plus et donner de la liberté. C’est comme ça qu’ils avancent et prennent confiance. Si on reste uniquement sur l’interdit, ils se fâchent. En concours, même si ça ne se voit pas, je leur donne de petites indications pour les récompenser. Une petite caresse, un petit mot d’encouragement et ils sont contents et se donnent encore plus. Avec Andiamo Semilly, Artiste de l’Abbaye et Away Semilly, ces étalons qui commencent à être connus, j’ai développé une vraie complicité maintenant. C’est génial mais c’est un travail au quotidien, à long terme et avec une remise en cause permanente. Surtout avec ceux qui ont beaucoup de personnalité. Et la personnalité va souvent de pair avec la qualité. Comme je les connais par cœur, j’essaie de privilégier les côtés forts plutôt que de s’acharner à améliorer leurs faiblesses. C’est le travail du cavalier de s’adapter à eux. Par exemple Away Semilly qui est arrivé cette année à la finale des 7 ans m’a donné une énorme satisfaction personnelle car personne n’a cru à cette possibilité.

AWAY SEMILLY LA REVELATION DE L'ANNEE

AWAY SEMILLY LA REVELATION DE L’ANNEE

 OBJECTIF SPORT

L’objectif est de les valoriser sportivement le plus possible. On vise 140 et plus et s’ils sont prêts pour aller plus haut on va les confier à quelqu’un.  Le sport est une vitrine et il est difficile de faire travailler un étalon s’il n’a pas de résultats sportifs. Et pour les avoir, il ne faut surtout pas rater le début. A 3 ans s’ils ont de la qualité ils sont également bouillonnants et on peut passer facilement à côté d’un crac. Ce n’est pas si simple d’accompagner l’évolution de jeunes chevaux, sinon tout le monde pourrait prétendre à devenir le formateur…

JE SUIS UN BRETON BIEN TENACE

ARTISTE2 ARTISTE

Je suis d’origine bretonne et assez têtu. J’aime bien avoir des objectifs et essayer de les réaliser en ce qui concerne le travail avec les chevaux et ma vie personnelle. Mon père était vétérinaire, il avait quelques chevaux à la maison pour son plaisir. J’ai monté à cheval quand j’avais 11 ans et j’ai vite décidé de devenir un cavalier professionnel. J’aime bien aussi coacher, j’aime bien former les gens. Pour la technique, je travaille avec Bruno Rocuet dont j’apprécie la rigueur. LE PORTRAIT AVEC ARTISTE DE L’ABBAYE A LA MAISON…

VERS DE BEAUX GRAND PRIX

DIAMA

DIAMANT DE SEMILLY LA STAR…

Mon objectif à long terme est de faire de bon sport et de beaux Grand Prix. Avoir de jeunes chevaux mais aussi confirmés pour participer aux beaux concours. Heureusement notre région nous offre beaucoup de possibilités de faire de belles épreuves à tous les niveaux. J’aime aussi l’idée de la progression et du renouvellement – former les chevaux, les monter dans les Grand Prix, les vendre. La vie de cavalier professionnel est une éternelle évolution et j’aime bien ça…

Olivier Martin tient à remercier ses partenaires : GBS et SELLERIE DE MARIGNY 

 

CIENTO LE CHEVAL DE TETE

FRANCOIS XAVIER BOUDANT : QUAND ON PROGRESSE C’EST TOUJOURS MOTIVANT

 

FX ET CIENTO AU CSI 3* A SAINT LO

FX ET CIENTO AU CSI 3* A SAINT LO

JUMP ALLIANCE

Cela fait 10 ans que je travaille au Haras du Barquet. D’abord j’étais locataire chez Benjamin Ghelfi et ensuite, avec Benjamin et Rudy Cock, nous avons mis en place le projet d’agrandir les installations et créer Jump Alliance – et cela fonctionne depuis 3 ans. Nous profitons de belles installations confortables, d’un club house qui permet de passer un moment agréable au chaud l’hiver. Le confort du cheval et de l’humain qui s’en occupe, c’est important.

LA QUESTION DE FAIRE AUTRE CHOSE NE S’EST JAMAIS POSEE

FX DEAUVILLE

Mes parents ont été agriculteurs dans la Manche, mon père était un passionné des chevaux, il élevait et sortait aussi en concours. C’est lui qui a débuté Flambeau C ! Il a dû arrêter sa carrière de cavalier en reprenant l’exploitation familiale. Et moi je suis tombé dedans quand j’étais petit….

FX DEUVILLE OK

J’ai eu la chance de profiter de l’enseignement et de conseils de bons cavaliers de l’époque. J’ai appris à monter avec Jacky Angot, le père des frères Angot et je me suis perfectionné auprès du père de Julien Epaillard. Par la suite, avec de bons chevaux de l’élevage familial, j’ai pu profiter de l’enseignement d’Eric Navet, d’Hervé Godignon et j’ai eu la chance de travailler avec Gilles Bertrand de Balanda.

ON A LE PRIVILEGE DE FAIRE CE QU’ON AIME

FX ET CHACCO ROUGE

UKRAINE DE MOYON

Des moments durs on en a eu mais je n’ai jamais pensé à arrêter. Quand je suis arrivé ici, par exemple, après le passage chez Michel Hécart, je me suis retrouvé avec 2 chevaux et il a fallu tout reconstruire. Mais c’est comme ça, les coups durs nous font prendre de l’expérience. C’est un privilège de faire ce qu’on aime, même si c’est du non-stop 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Quand on a de bons chevaux, on reste motivés sans problème.

AVEC STELLA LYGHT

AVEC STELLA LYGHT A SAINT LO

Aujourd’hui mon objectif c’est de faire du haut niveau mais il faut garder toujours un pied dans les jeunes chevaux pour former la relève. Quand on n’a pas un sponsor pour vous acheter des chevaux il faut bien les fabriquer. J’aime bien tous les aspects de la vie avec un cheval : l’élevage, la formation des jeunes, la compétition étoilée. Le haut niveau apporte toutefois des complications… Au niveau de 2* ou 3* on peut emmener pas mal de chevaux donc c’est gérable, mais au niveau de 5* et seulement deux chevaux autorisés, l’organisation devient difficile.

C’EST IMPORTANT DE PRENDRE SON TEMPS, SURTOUT AVEC LES JEUNES CHEVAUX

AMANT DU CHATEAU TOP 7 A DEAUVILLE

AMANT DU CHATEAU TOP 7 A DEAUVILLE

Ma méthode de travail avec les jeunes chevaux est assez simple – mais il faut arriver à faire les choses simples bien, et ce n’est pas si évident. Tout est basé sur la rigueur quotidienne, la répétition des choses à faire ou ne pas faire. Et ils finissent par s’installer dans cette façon de fonctionner. Cela se fait assez naturellement, mais il leur faut du temps pour apprendre, pour prendre de la condition physique, se muscler… Et ils ne vont pas tous à la même vitesse, il faut s’adapter vraiment à chaque cas et faire en sorte que le propriétaire soit content. J’ai la chance d’avoir des propriétaires comme B P Lecourtois ou M. Poitau qui me suivent depuis dix ans, donc, en général, l’ambiance est bonne. A l’écurie j’ai actuellement 4 à 5 chevaux par tranche d’âge. La finale à Fontainebleau est pour eux un objectif de formation, pas un objectif de victoire. On essaie de bien les préparer et on les emmène quand on estime qu’ils sont prêts. Evidemment, quand on gagne, c’est un moment très sympa mais je ne me fixe pas cet objectif au départ.

UPSULLA D'ALLOU CSI 2* AVEC AEC A SAINT LO

UPSULLA D’ALLOU CSI 2* AVEC AEC A SAINT LO

Je forme des jeunes chevaux depuis des années et j’ai eu de la chance de voir certains d’entre eux évoluer au plus haut niveau. Nasa, une jument que nous avons acheté à Michel Hecart et qui est devenue une championne avec Steve Guerdat elle s’est illustrée, entre autres, à Calgari et à Aix la Chapelle.

LE DESTIN DE NASA

LE DESTIN DE NASA

Kalaska de Semilly m’a été confié et je l’ai monté à 5 et à 6 ans. Il avait déjà été le champion à 4 ans et a montré du potentiel dès le début. Il a été facile, brave avec des moyens et il a fait les JO avec une cavalière amateure. C’est quand même sympa d’avoir formé les chevaux qui ont fait les JO par la suite, comme Maestro Saint-Lois par exemple.

KALASKA DE SEMILLY AU JO DE PEKIN

KALASKA DE SEMILLY AU JO DE PEKIN

REFAIRE DE BEAUX CONCOURS

Mes objectifs c’est de bien sauter les chevaux et de refaire les beaux concours. Le rêve ce serait de retrouver l’équipe de France et les Coupes des Nations. Je peux compter actuellement sur Ciento mon cheval de tête que je monte depuis qu’il a 4 ans. Il a beaucoup de sang, c’est un cheval très sensible qui avait peur de tout et qu’il fallait construire aussi bien physiquement que psychiquement. Vertige de Galarzac, 8 ans, est arrivé cette année dans mes écuries et nous avons commencé à sauter de belles épreuves de 145. Je compte aussi sur le retour en forme de Stella Lyght qui est née dans l’élevage familial qui a été championne des 6 ans, 3ème des 7 ans, qui a fait des Coupes des Nations et en a gagné une – elle a été arrêtée pour une blessure et elle recommence à sauter à la hauteur de 140-145. Il y a aussi Amant du Château GFE qui revient après sa saison de monte et qu’on prépare pour les Championnats de 7-8 ans à Bordeaux. Chacco Rouge que j’ai formé m’a été confié récemment par la famille Megret, je suis donc très bien équipé en chevaux de qualité.

CIENTO LE CHEVAL DE TETE

CIENTO LE CHEVAL DE TETE

Mais faire de beaux concours, même ceux de 5* n’est pas un but en soi, j’en ai déjà une certaine expérience. Je veux y aller seulement si j’ai une chance de faire quelque chose de correct avec mes chevaux…

 

DAVID2

JOBERTIE ET LAGOUBIE AU TOP DE L’AFFICHE DU JUMPING AEC A SAINT LO

DAVID JOBERTIE avec Un Diamant d'Azif

DAVID JOBERTIE avec Un Diamant d’Azif

DAVID JOBERTIE et Un Diamant d’Azif s’adjugent le GP 145 du CSI2* organisé par AEC à Saint-Lô.  Un Grand Prix que le chef de piste Jean-Paul Lepetit a construit, comme toujours pour l’événement final, d’une manière à surprendre les cavaliers et leurs montures. A commencer par David qui a su réagir rapidement malgré la surprise et un mini arrêt sur la piste, le cheval parfaitement à l’écoute a très bien répondu sans se déconcentrer et le tour initial a été terminé sans faute et dans le temps.

David Jobertie et Un Diamant d'Aazif à la remise des prix

David Jobertie et Un Diamant d’Aazif à la remise des prix

Au barrage DAVID JOBERTIE a réussi à conjuguer un très bon tempo avec l’efficacité en signant un seul double sans-faute en 42.09 secondes. Un très bel exploit pour le cavalier et son fils de Diamant de Semilly, un cheval d’une grande qualité et, on l’espère, d’un bel avenir.

AXELLE LAGOUBIE et Rubelia

AXELLE LAGOUBIE et Rubelia

AXELLE LAGOUBIE et sa fidèle Rubelia se placent 2ème après un barrage extraordinaire, les courbes serrées au maximum, un tempo d’enfer qui a arraché au public des soupirs d’émotions. Le meilleur chrono de 40.80 mais une barre par terre.

AXELLE LAGOUBIE et Rubelia

AXELLE LAGOUBIE et Rubelia

Axelle et Rubelia

Axelle et Rubelia

Ce sera une deuxième place et un week-end de rêve pour AXELLE et Rubelia, gagnantes du premier GP du CSI 2* du vendredi 24 novembre. La fille de Burgraaf est parfaitement en forme et repart de Saint-Lô avec le titre du Meilleur Cheval du concours.

AXELLE

TITOUAN SCHUMACHER avec Jaqui, un fils d’Ogano Sitte, prend une belle troisième place du GP en 41.55 secondes. Le cavalier est très en forme actuellement, il s’est fait remarquer à Rouen pendant le CSI 4* où il a signé le meilleur chrono de barrage. Un très beau style, de bons chevaux, une belle efficacité – un des cavaliers au top de la jeune génération normande.

TITOUAN SCHUMACHER et Jaqui

TITOUAN SCHUMACHER et Jaqui

TITOUAN et Jaqui au barrage

TITOUAN et Jaqui au barrage

PATRICE DELAVEAU avec Urcos de Kerglenn HDC (Toulon) est resté longtemps le seul sans-faute du premier tour. Patrice a ouvert le barrage en imposant un bon tempo de 42.11 pour ce tracé très galopant qui a occupé toute la piste, une faute lui donne finalement 4ème place du classement.

PATRICE DELAVEAU et Urcos de Kerglenn HDC

PATRICE DELAVEAU et Urcos de Kerglenn HDC

PATRICE DELAVEAU et Urcos de Kerglenn

PATRICE DELAVEAU et Urcos de Kerglenn

MARGAUX ROCUET en couple avec Qualifing de Hus a joué le jeu du barrage et s’est retrouvée 5ème en montrant une belle entente avec son fils de Quantum.

MARGAUX ROCUET et Qualifing de Hus

MARGAUX ROCUET et Qualifing de Hus

MARGAUX ROCUET au barrage

MARGAUX ROCUET au barrage

MATHIS BURNOUF, un très jeune cavalier a créé la surprise en se retrouvant au barrage en compagnie de Viva de Malica, une fille de Lagon de l’Abbaye. Il a fait un choix judicieux de jouer le sans-faute mais une barre par terre le place 6ème.

MATHIS BURNOUF et Viva de Malica

MATHIS BURNOUF et Viva de Malica

MATHIS BURNOUF au barrage

MATHIS BURNOUF au barrage

ALEXIS GAUTIER avec Spirit of Semilly (Diamant de Semilly) a signé le meilleur chrono parmi les cavaliers à 4 points de pénalité il est donc 7ème, suivi par PENELOPE LEPREOST sur Ilena de Mariposa, une fille de Flora de Mariposa, sa jument de tête. La cavalière du Haras de Clarbec a profité du week-end à Saint-Lô pour donner de l’expérience à ses jeunes chevaux et co l »acher sa fille qui marche avec de plus en plus de détermination sur les traces de sa mère…

ALEXIS GAUTIER  avec Spirit of Semilly

ALEXIS GAUTIER avec Spirit of Semilly

PENELOPE LEPREVOST et Ilena de Mariposa

PENELOPE LEPREVOST et Ilena de Mariposa

Un beau concours, un beau week-end avec une ambiance sportive et chaleureuse pour égayer une météo bien maussade.

PATRICE DELAVEAU FAST AND FURIOUS DURING CSI 4* IN ROUEN

PATRICE6

We could not wish better for this first edition of the new star offered at Jumping Equiseine, the first CSI four stars in Normandy. PATRICE DELAVEAU with Leontine Ledimar wins the Grand Prix 160 m with a breath-taking jump off in 37.32 seconds. The cours was difficult with a very imposing double combination and the wide oxers asking the horses for big efforts.

PATRICE DELAVEAU and Leontine Ledimar Z

PATRICE DELAVEAU and Leontine Ledimar Z

Next to the vice-world champion we could applaud our other Normand champions. JULIEN EPAILLARD with La Roque’s Toupie, as usual, tightened the curves and imposed a tempo taking the lead until the passage of Patrice. At the end a nice second place with a chrono I 37.67seconds and the joy shared with the winner.

JULIEN EPAILLARD and Toupie de la Roque

JULIEN EPAILLARD and Toupie de la Roque

The champions are happy...

The champions are happy…

LAURENT GOFFINET with his faithful Quinette du Quesnoy ranks third in 38 seconds. The Normand has been in good shape this weekend, classified several times for the greatest happiness of Haras de Lacke.

LAURENT GOFFINET and Quinette du Quesnoy

LAURENT GOFFINET and Quinette du Quesnoy

LAURENT GOFFINET

LAURENT GOFFINET

ADELINE HECART with Pasha du Gué is fourth, the son of Dollar de la Pierre still keeps a beautiful freshness and want to please her rider …

ADELINE HECART and Pasha du Gue

ADELINE HECART and Pasha du Gue

ADELINE HECART

ADELINE HECART

MARGAUX BOST in couple with As de Papignies, powerful and voluntary takes the fifth place.

MARGAUX BOST and As de Papignies

MARGAUX BOST and As de Papignies

MALIN BARYARD-JOHNSSON who was the first to sign a clear round and open the way to the jump off, a very elegant ride without taking risks with her 9 years old young mare H & M Indiana, took the 6th place in the end.

MALIN  BARYARD-JOHNSSON and H&M Indiana

MALIN BARYARD-JOHNSSON and H&M Indiana

TITOUAN SCHUMACHER with Atome Z is 7th with the fastest jump off but with one pole down and REYNALD ANGOT with Symphonie des Biches, his best mare, is 8th.

TITOUAN SCHUMACHER and Atome Z

TITOUAN SCHUMACHER and Atome Z

REYNALD ANGOT and Symphonie des Biches

REYNALD ANGOT and Symphonie des Biches

At the end a beautiful CSI, with shows and animations and a lot of audience. It may be necessary to raise awareness in the future to respect the effort and concentration of horses and riders, but it is by repeating the exercises which we learn/ repeating the same mistakes that we learn ….

PATRICE5

PATRICE DELAVEAU INAUGURE LES 4* DU CSI DE ROUEN

PATRICE6

On pouvait pas rêver mieux pour cette première édition de la nouvelle étoile offerte au Jumping Equiseine, le CSI désormais orné de quatre belles étoiles, le premier en Normandie. PATRICE DELAVEAU en compagnie de Leontine Ledimar signe la victoire du Grand Prix 160 avec un barrage à couper le souffle réalisé en 37.32 secondes. L’épreuve a été difficile avec un triple très imposant et les oxers larges demandant aux chevaux de gros efforts.

PATRICE3

A côté du vice-champion du monde on a pu applaudir nos autres champions et championnes normands. JULIEN EPAILLARD avec Toupie de la Roque a, comme d’habitude, serré les courbes et imposé  un tempo qu’on croyait gagnant jusqu’au passage de Patrice. Au finale une belle deuxième place avec le chrono de 37.67 et la joie partagée avec le gagnant…

JULIEN EPAILLARD et Toupie de la Roque

JULIEN EPAILLARD et Toupie de la Roque

Les champions heureux...

Les champions heureux…

LAURENT GOFFINET avec sa fidèle Quinette du Quesnoy se classe troisième en 38 secondes. Le Normand a été en forme ce week-end, classé à plusieurs reprises pour le plus grand bonheur du Haras de Lacke.

LAURENT GOFFINET et Quinette du Quesnoy

LAURENT GOFFINET et Quinette du Quesnoy

ADELINE HECART avec Pasha du Gué est quatrième, le fils de Dollar de la Pierre garde toujours une belle fraîcheur et envie de faire plaisir à sa cavalière…

ADELINE HECART et Pasha du Gue

ADELINE HECART et Pasha du Gue

MARGAUX BOST en couple avec As de Papignies, puissant et volontaire prend la cinquième place.

MARGAUX BOST et As de Papignies

MARGAUX BOST et As de Papignies

MALIN BARYARD-JOHNSSON qui a été la première à signer un parcours sans-faute et ouvrir la voie au barrage est partie en ouvreuse en réalisant un tour très élégant sans prendre de risque avec sa jeune jument de 9 ans H&M Indiana. La 6ème place au final.

MALIN BARYARD -JOHNSSON et Indiana

MALIN BARYARD -JOHNSSON et Indiana

TITOUAN SCHUMACHER  avec Atome Z est 7ème avec le barrage le plus rapide mais une barre au sol et REYNALD ANGOT en compagnie de Symphonie des Biches, sa meilleure jument, est 8ème.

TITOUAN SCHUMACHER et Atome Z

TITOUAN SCHUMACHER et Atome Z

REYNALD ANGOT et Symphonie des Biches

REYNALD ANGOT et Symphonie des Biches

Au final un beau concours, avec des spectacles et animations et un public nombreux . Il faudra peut-être le sensibiliser à l’avenir pour respecter l’effort et la concentration des chevaux et des cavaliers, mais c’est en répétant les exercices qu’on s’améliore….

JEROEN

LE CHAMPION DU MONDE GAGNE AUSSI A SAINT LO!

JEROEN2

Il était bien difficile ce Grand Prix 150 du CSI *** aux couleurs de SAINT LO AGGLO ! Préparé pour accueillir les invités de marque qui ont décidé de choisir le Meeting d’automne pour démarrer leur saison d’indoor. Les organisateurs ont espéré un grand duel entre le Vice-Champion du monde Patrice Delaveau et le Champion en titre le Hollandais Jeroen Dubbeldam et ils ont été comblé, tout comme le public du Pôle Hippique de Saint-Lô.

JEROEN4

Jean-Paul Lepetit a dessiné un parcours avec un triple bien regardant, une dernière ligne très délicate marquée par un oxer imposant aux couleurs de notre site normandie-terre-de-cheval.fr et un dernier obstacle e face à la sortie. Au final, six couples ont réussi à parcourir les difficultés sans faire tomber une barre, alors que dix parmi une cinquantaine de partants ont préféré d’abandonner.

Jeroen Dubbeldam et Zenith au barrage

Jeroen Dubbeldam et Zenith au barrage

Au terme d’un barrage rapide et excitant se déroulant devant le public nombreux et survolté c’est JEROEN DUBBELDAM, le Champion du monde en titre avec son cheval médaillé Zenith SFN qui a signé le parcours gagnant en 43.30. Nous avions tous l’impression de revivre les Championnats du monde de Caen en 2014 ! Patrice Delaveau a fait un beau tour avec Urcos de Kergflenn, mais une malheureuse faute nous a privé du duel tant attendu.

Reynald Angot et Symphonie des Biches

Reynald Angot et Symphonie des Biches

C’est Reynald Angot avec Symphonie des Biches qui a réussi un tour parfait et s’est retrouvé au barrage comme le seul représentant de la France. Il a terminé à la quatrième place en 44.01 et avec 4 points.

RIK

La deuxième place de classement a été gagnée par le Belge Rik Hemeryck sur Bretling du Paradis Z en 44.88, la troisième par Willem Greve avec Zypria S en 46.26 pour les Pays Bas. Son compatriote Gerco Schroder se place cinquième en compagnie de Glock’s Dobelensky et le Belge Koen Vereecke sur Jativia termine sixième car il a pris tous les risques et a fait tomber une barre. C’est également lui qui emporte le challenge du Meilleur Cavalier.

Tous les résultates: http://www.jump-results.com/OPEN/stlo17.htm

Rik Hemeryck

Rik Hemeryck

Willem Greve

Willem Greve

Gerco Schroder

Gerco Schroder

KOEN MCAV

Jeroen a confié : « Je suis venu à Saint-Lô car je sais qu’on aussi de bonnes épreuves de très bon niveau, les conditions d’accueil des chevaux sont très bonnes, les gens sympathiques et j’ai trouvé que c’était un bon endroit pour commencer ici la saison indoor avec Zenith. Zenith est de nouveau en forme et je pense que toute cette histoire autour de sa vente est maintenant terminée.», Le champion Jeroen Dubbeldam a été très ému par l’accueil enthousiaste du public et bien décidé de recommencer l’expérience au sein du Pôle Hippique de Saint-Lô… »

Jeroen Dubbeldam conférence de presse

Jeroen Dubbeldam conférence de presse

Willem Greve est un habitué qui vient tous les ans car il aime tout particulièrement l’ambiance de Saint-Lô où l’élevage tient une place de choix – de telles endroits sont rares !

Le sport, l’élevage, le commerce du cheval de sport avec les ventes NASH, sans oublier la vente des saillies au profit des associations caritatives – le Meeting d’automne a tenu, une fois encore, toutes ses promesses.

AXELLE3

AXELLE LAGOUBIE INDETRONABLE

AXELLE

AXELLE LAGOUBIE est de retour! Et dans sa meilleure forme en plus! Oubliés les soucis de santé suite à sa jambe cassée, voilà la cavalière et son incroyable Rubelia, aussi calme en apparence que volcanique sur la piste, qui ont donné une belle leçon de compétitivité et de réussite à tous les cavaliers de Meeting d’automne 2017.

AXELLE3

Pour le Grand Prix CSI 2* 145 sponsorisé par le Conseil Départamental, Jean-Paul Lepetit a joué sur le cumul des difficultés digne au moins d’un 3 *. Les distances délicates, les courbes surprenantes, les fiches plates – le parcours a donné du fil à retordre à tout le monde, du coup seulement huit couples se sont retrouvés au barrage et sept cavaliers ont préféré d’abandonner. Axelle est partie la première, a serré les courbes au maximum, a imprimé un magnifique tempo du début à la fin, s’est adapté aux distances « au feeling » et a profité de la confiance absolue de sa jument. Le tout terminé en  32.89, un chrono qui s’est avéré largement imbattable. AXELLE LAGOUBIE emporte égaleent le challenge de la meilleure cvalière du concours.

AXELLE4

GREGORY COTTARD, deuxième du classement avec Team du Temple, affiche 36.79, pratiquement 4 secondes de retard!!! OLIVIER GUILLON avec, Vitot du Chateau, un très prometteur fils de Toulon est troisième en 37.35. TIMOTHEE ANCIAUME sur Qualido 3 est 4ème et EDWARD LEVY avec Umbrella  Ter Wilgen Z, se classe 5ème.

Grégory Cottard et Team du Temple

Grégory Cottard et Team du Temple

Grégory Cottard

Grégory Cottard

Olivier Guillon avec Vitot du Château

Olivier Guillon avec Vitot du Château

Timothée Anciaume et Qualido 3

Timothée Anciaume et Qualido 3

Edward Levy avec Umbrella

Edward Levy avec Umbrella

Bravo à tous, le barrage de ce GP était jusqu’à présent le plus beau moment de sport au Meeting de Saint-Lô!

Tous les résultats sur  http://www.jump-results.com/OPEN/stlo17/17.pdf