ALEXIS TOP PRICE

ALEXIS DEROUBAIX UNE VICTOIRE HISTORIQUE

ALEXIS TOP

Oui il l’a fait !!! Incroyable mais vrai,  Alexis Deroubaix a gagné la surprime de 50 000 euros promise par AEC, l’organisateur du premier Meeting de Printemps à Saint-Lô, au couple gagnant les deux Grand Prix du CSI 2* au cours des deux week-ends passés. Il fallait vraiment avoir un mental d’un Scott Brash et les nerfs d’acier d’un Christian Alhmann pour ne pas céder à la pression.  Et Alexis Deroubaix a tenu bon en enchaînant les deux victoires et même trois, car il a signé sa première il y a trois semaines au Mans! Le héros du Meeting de Printemps affichait le sourire d’un homme parfaitement heureux. « C’était mon objectif et il est atteint. C’est le résultat de toute l’équipe. On passe vraiment un bon moment. »

ALEXIS

Le même enthousiasme s’affichait du côté des organisateurs, Charles Hubert Blin, président de l’Association des Ecuries des Concours était « fier et ravi » tout en sachant que désormais on aura du mal à trouver les assureurs qui acceptent de jouer un tel coup de poker.

Alexis et un barrage de légende

Alexis et un barrage de légende

ALEXIS BARRAGE

Avec les résultats moins brillants tout au long du week-end de Pâques, le cavalier du Nord semblait garder toute sa motivation pour le Grand Prix décisif. La vraie difficulté se jouait au barrage. Douze couples et certains très rapides comme Julien Epaillard sur  Sephora Sonzeenne, longtemps en tête avec le chrono de 40.93 ou Vincent Balleux, très en forme et en vitesse ce week-end – il a formé un couple de choc avec Signée Lulu une jument de  qualité et d’avenir avec laquelle il a bouclé le barrage en 40.10 – se sont battus comme des lions pour la première place.  Alors Alexis a joué sur la confiance et sur les moyens de son cheval en enlevant une foulée à l’abord du dernier oxer. Timon d’Aure s’est envolé et a fait un saut que l’on voit rarement sur les pistes et qui a littéralement coupé le souffle au public. C’est ainsi qu’il a réussi à descendre son chrono à 39.94. Un exploit unique et historique qui a rendu heureux Annick et André Chenu les propriétaires du fils de Mylord Carthago et son naisseur  Bertrand Chambry.

Une famille heureuse...

Une famille heureuse…

Vincent Balleux avec Signée Lulu qui a réalisé un tour de barrage très spectaculaire et en confiance est deuxième et Julien Epaillard, un autre homme fort du week-end prend la troisième place. Il est également distingué comme Meilleur Cavalier et sa jument Sephora Sonzeenne, fille de Kannan, prend le titre du Meilleur Cheval du Meeting.

Vincent Balleux et Signée Lulu au barrage

Vincent Balleux et Signée Lulu au barrage

Julien et Sephora au barrage

Julien et Sephora au barrage

Frédéric Busquet avec Ti Pol du Plessis – encore un bon cheval de l’élevage Chenu – se placent quatrième. Floriant Angot et son Tip Top des Tess, un autre fils de Mylord Carthago finit cinquième suivi par Margaux Rocuet avec Trafalgar Kervec, fils de Quaprice Boismargot, nouveau dans ses écuries mais qui devient rapidement son cheval de cœur et de performances.

Frédéric Busquet et ti Pol du Plessis

Frédéric Busquet et ti Pol du Plessis

Florian Angot et Tip Top des Tess

Florian Angot et Tip Top des Tess

Margaux et Trafalgar

Margaux et Trafalgar Kervec

Parmi les nombreux Britanniques présents au concours c’est finalement William Funnell avec Billy Fanta qui se retrouve au classement à la septième place suivi par Alexandra Ledermann sur son fidèle Requiem de Talma. Ils sont tous sans faute au barrage avec un écart de trois secondes, la partie a donc été très serrée….