nadja-peter-steiner-1

LE JUMPING AEC A SAINT LO SE DEROULE AVEC BRIO

r-angot

Encore une belle édition du CSI2* organisée avec l’association des écuries du concours dirigée par Charles-Hubert Blin. De plus en plus de cavaliers internationaux choisissent cette étape pour préparer les Longines Masters de Paris en décembre et les cavaliers normands répondent présent depuis une dizaine d’années accompagnés par les cavaliers amateurs. Pour l’édition de printemps AEC a promis une belle surprise avec une prime de 50 000 euros pour celui qui va emporter les 2 Grand Prix. Une vraie motivation et une belle bagarre sportive en perspective. Photo: Reynald Angot sur la piste le samedi

Le Grand Prix pour Reynald Angot  

Le Grand Prix du dimanche de CSI 2*, toujours très attendu, a donné un très beau spectacle sportif sur le parcours imaginé par Jean-Paul Lepetit. Chef de piste a pu se déclarer satisfait : dix barragistes pour une cinquantaine de participants, ce fut un résultat idéal. Reynald Angot sur Symphonie des Biches, un bonne fille de Kannan issue de son élévage s’est imposé en 38,80 devant Alexis Gautier sur Siroco de Coquerie en 40,64. Nadja Peter Steiner, gagnante de vendredi, se place troisième avec le même cheval Capuera II. Photo: Nadja et Capuera II le vendredi

nadja-peter-steiner-1

Maelle Martin est quatrième comme le vendredi mais avec Unique d’Elbe – décidément la jeune femme a réussi à former un piquet de chevaux très performants.   Photo: Maelle Martin à la remise des prix le vendredi soir

m-martin

Vendredi tout est permis aux dames et victoire de Nadja Peter Steiner pour la Suisse

imgl0086-1

Les beaux parcours de ce CSI 2* signé par AEC de Saint-Lô ont commencé dès le vendredi soir avec l’épreuve de qualification pour le Grand Prix du dimanche. Très bien dotée par le Conseil Départemental de la Manche et bien difficile – surtout la deuxième partie du parcours débutant par un vertical étroit et mauve, l’obstacle fétiche de Jean-Paul Lepetit  suivi par un double naturel se terminant par l’obstacle de normandie-terre-de-cheval. Seulement six barragistes ont terminé le parcours sans toucher une barre dont quatre dames qui se sont toutes retrouvées en tête de classement. Nadja Peter Steiner, la cavalière internationale Suisse s’est imposée avec Capuera II en 42,55 suivie par Jemma Kirk, la Normande au drapeau britannique sur Quelisto (44,51) et la Russe Anna Dimitrieva avec Cool Man 3. Photos: Jemma sur le parcours et Anna à la remise des prix

jemma-kirk-2eme

russie

Maelle Martin, toujours très performante depuis sa victoire à Saint-Lô il y a quelques semaines, est quatrième avec Icarus, un cheval impressionnant qui a bouclé le parcours avec  un chrono record de 39,29 mais a fait tomber une petite barre. Pareil pour le Britannique Timothy Page avec Duc d’Arsouilles, très rapide avec 4 points et Tony Hanquinquant sur Chacco Rouge l’un des chevaux de Mme Mégret confiés dorénavant au cavalier normand. Photos: Maelle, Timothy et Tony

maelle-martin

timothy-et-tony

tony

Samedi c’est Geoffroy qui donne le là

de-coligny-remise-des-prix

Le Petit Grand Prix du samedi avec les côtes à 135 a connu un scénario bien différent avec une vingtaine de barragistes sur 88 participants. Beaucoup de cavaliers ont engagé leurs chevaux pour l’entraînement, tous n’ont donc pas reparti au barrage. Ainsi Patrice Delaveau qui a fait un tour tranquille et en confiance avec son magnifique Carinjo HDC et qui s’est mis plus dans le bain avec Trafalgar Kervec, un très bon cheval puissant et respectueux, fils de Quaprice Bois Margot – il sera finalement huitième. Photo: Patrice avec Carinjo et Trafalgar

delaveau-et-carinjo

p-delaveau-et-trafalgar

C’est donc le barrage, très galopant, qui a mis en valeur les couples d’expérience. Geoffroy de Coligny avec Raimondo du Plessis qui a battu tout le monde en bouclant le barrage en 39,12 secondes. Photo: Geoffroy, Tony et Bruno au barrage

coligny-barrage

tony-cadet

coutureau-barrage

Tony Cadet avec son étalon de cœur Consul DL Vie Z est juste derrière en 39,31 suivi par Bruno Coutureau sur sa fidèle Maidelys d’Elke (alors qu’il a été éliminé par une chute le vendredi soir). Cette fois-ci c’est Axelle Lagoubie avec Norway de la Lande qui tombe pendant le barrage devant le premier obstacle du double, le cheval stoppant net. C’est la dure loi de ce sport à deux… Photo: Axelle et Norway et Tomas Couve Corea sur Rapide Petite Folie, un cheval qui porte bien son nom…

axelle-et-norway

couve-corea

L’épreuve nous a premis d’admirer Pénélope Leprevost avec Ilena de Mariposa, la fille de sa jument de tête Flora de Mariposa, élue Cheval de l’Année 2016.

penelope-et-ilena

Ilena ne ressemble pas de tout à sa mère – un grand modèle gris plutôt posé mais ne manque pas de qualités. Sultane des Ibis que Pénélope a préparé pendant un moment pour le haut niveau est apparue sous la selle de Tony Hanquinquant. Le Normand a l’air de bien s’entendre avec la petite alesane qui ressemble pas mal à Oxygène d’Eglefin, la jument qui lui a donné ses titres de Champion de France, aujourd’hui à la retraite. Photos: Pénélope avec Ilena  et Tony avec Sultane

tony-h-et-sultane-des-ibis

Un autre couple fraîchement formé a attiré notre attention : Alexis Gautier en compagnie de Top Gun Semilly, l’étalon fils de Quaprice Bois Margot qui revient sur les terres normandes. Le cheval respectueux et un peu inquiet que le cavalier cherchait à rassurer – on assistait peut-être à la naissance d’un couple de futur. Photo: Alexis et Top Gun tout en douceur…

a-gautier-et-top-gun

Samedi matin c’est Timothée Anciaume qui a pris la première place dans l’épreuve aux couleurs de normandie-terre-de-cheval avec Charis. Le cavalier qui vient de se placer deuxième dans le GP de CSI 3* de Rouen est impatient de retrouver les belles étoiles avec Kiamon et heureux de performances de ses jeunes chevaux. Photo: Timothée

t-anciaume-samedi

Un peu plus tard dans l’épreuve Eurogen on a pu assister à la victoire de Christophe Lemoine avec Souche du Rouet  – encore un bon cheval de l’élevage du Rouet. Le couple classé très souvent à ce niveau d’épreuve – 3 victoires pendant le concours d’AEC – la jument, fille de Quaprice par Galoubet A, menant également de front une belle carrière de poulinière. Photo: la belle Souche du Rouet et son cavalier

souche-du-rouet