tim-et-kiamon

ROUEN S’IMPOSE

victoire

Pour un coup d’essai ce fut un coup de maître. Cette première édition de CSI 3* version indoor a donné certainement des sueurs froides à l’organisateur, Daniel Ferrand et Equi Seine Organisation, car il s’agissait de transformer le Parc d’Exposition de Rouen en un lieu accueillant pour le sport, les chevaux et les hommes. La piste de concours devait être parfaite, la carrière de détente suffisamment grande et les chevaux logés confortablement. D’autant plus que le concours a attiré un beau plateau de cavaliers du niveau 5*. Grégory Whatelet et Constant Van Paesschen sont venus de Belgique, Luca Maria Moneta de l’Italie, Laura Renwick ou Guy Williams ont couru pour la Grande Bretagne et Abdelkebir Ouaddar pour le Maroc, la Suisse, l’Irlande, l’Allemagne ont également été représentés  sans parler de nos stars nationales comme Patrice Delaveau, Philippe Rozier ou Julien Epaillard. La réussite de cette  édition, très suivie par le public, a donné les ailes aux organisateurs qui annoncent que le concours va se transformer en CSI 4* l’année prochaine…

Les Pays Bas au top, Timothée Anciaume presque parfait

tim-et-kiamon

Pour le Grand Prix du dimanche, avec des obstacles à la hauteur de 150 et les lignes de combinaisons difficiles, seulement sept barragistes parmi cinquante couples sélectionnés ont réussi à terminer leur parcours sans faute et dans le temps. C’est Timothée Anciaume, cavalier installé près de Rouen, qui  s’est installé rapidement en tête de classement avec Kiamon, son cheval de tête, en 39.83 (photo). Le néerlandais Wout Jan Van der Schans le prive de cette victoire tant espérée par le public local mais Jan et son magnifique complice Capetown ont pris tous les risques et la chance a été avec eux – le couple termine en 39.17 secondes. Photo: le saut gagnant

capetown-saut-gagnant

Timothée, pas rancunier, s’est déclaré très heureux de la relation de confiance qu’il a réussi à installer avec Kiamon et garde toujours l’espoir de gagner le Grand Prix d’Equiseine dans le futur très proche. Kiamon, un cheval expérimenté de 14 ans, lui a été confié par Edouard de Rotschild et le couple semble fonctionner à merveille et se montre compétitif même au plus haut niveau de 5*.

timothee-2eme

Le très sympathique cavalier colombien Dayro Arroyave avec sa magnifique Adèle est troisième et Pierre Alain Morter avec Just Do It R quatrième. On note également une très belle sixième place pour le Normand Alexis Deroubaix sur Timon d’Aure. Photo: Dayro et Alexis

dayro

alexis-deroubaix

Le huitième, Florian Angot a manqué le barrage à cause de 0,15 seconde – Soprano de Grandry, le grand et puissant fils de Jarnac, que l’on voit dernièrement dans de bons classement n’est pas naturellement très rapide au sol mais il s’améliore à chaque concours…(photo)

floriant

Patrice Delaveau a présenté Aquila, sa nouvelle monture, achetée il y a quelques semaines au vainqueur du Grand Prix, Jan Van des Schans. Patrice a déjà emporté avec Aquila un CSI 2* à Saint-Lô – le cheval montre toujours  beaucoup de respect et de force mais le couple n’a pas pu éviter deux fautes et on n’a pas eu la chance de voir Patrice au barrage. Photo: Patrice et Aquila

delaveau

La déception également pour Olivier Guillon qui a fait un parcours magnifique avec Serise de Bidou jusqu’à faire tomber la dernière barre du parcours (photo).

olivier-guillon

Plus tôt dans la journée on a pu assister à une belle victoire de la jeune Syndie Rigaut sur Istanbull, dans le Grand Prix 1* à 140. Le bel étalon BWP de 9 ans appartient SM Roi de Maroc et Syndie prépare les chevaux pour Abdelkebir Ouaddar, c’est donc presque une belle histoire de famille…  Photo: Syndie sur Istanbull

sylvie-rigaut

Six jeunes cavaliers ont participé au barrage de cette épreuve en présentant une belle parité entre les femmes et les hommes, fait suffisamment rare pour être souligné.  Photo: la parité à la remise des prix

imgl0021-1

Guy Williams et Kebir Ouaddar le duel de vendredi

L’épreuve de vendredi soir assurait la qualification pour le Grand Prix pour les vingt premiers. Vingt- sept sur quatre-vingt-dix participants ont réussi à boucler un parcours sans faute, du coup la vraie difficulté s’est jouée au barrage où il fallait prendre tous les risques – certains barragistes se retrouvant en dehors de la sélection. Photo: Guy et Titus lancés à toute allure au barrage

guy-barrage

C’est le Britannique Guy Williams en selle sur Titus, son fidèle complice de 17 ans qui a réussi à coiffer au poteau Abdelkebir Ouaddar avec Quickly de Kreisker qui a pourtant fait un parcours de ses grands jours – respectueux, rapide et concentré. Photo: le couple à la remise des prix et Kebir avec Marcel Rozier – inséparables

imgl0323

 

imgl0075

Mais Guy et Titus ont été plus rapide: 35.29 pour le couple britannique installé en Normandie et 36.28 pour le couple marocain installé dans la région parisienne chez Marcel Rozier.  A la belle troisième place on retrouve Julien Gonin avec Soleil de Cornu, son cheval de tête qui termine la barrage en 36. 88. Photo: Julien au barrage

julien-gonin-barrage

François-Xavier Boudant avec Ciento est quatrième, Laurent Goffinet avec sa fidèle Quinette du Quesnoy  cinqiuème, Constant Van Paesschen sixième et la seule femme de classement, Margaux Bost septième avec As de Papignies – un couple que l’on retrouve au classement de plus en plus souvent. Photo: Margaux et As

m-bost-barrage