bertrand

BERTRAND LIEGER OU L’ART DE DRESSAGE A LA FRANCAISE

 bertrand2

Bertrand Liéger et Star Wars ont impressionné le public de beau concours international 3* de dressage Dress’In Deauville par une apparente facilité, fluidité, une absolue discrétion des aides et un cheval détendu, aux ordres et dynamique. L osmose et l’harmonie entre le cavalier et son cheval qui forcent l’admiration même chez les non-connaisseurs de la discipline.  « Je pratique encore de l’art équestre alors que d’autres font du sport », affirme Bertrand savourant sa deuxième place du GP Spécial 3* avec une note de 70,314% derrière la championne britannique Laura Tomlinson sur Rosalie B notée à 70,549%. Photos: Laura et Rosalie B

laura2

laura

Bertrand Liéger a rencontré Star Wars quand le cheval avait 5 ans et il en a 14 aujourd’hui. « A 6 ans Star Wars ne changeait pas encore de pied affirme le cavalier qui est adepte d’une formation longue et patiente, tout en douceur. « Mon cheval évolue encore aujourd’hui alors que pour les chevaux travaillant dans la contrainte ce n’est plus possible. Je ne déroule jamais de reprise complète à la maison. Je travaille par les petites séquences d’une demi-heure et souvent. On sort les chevaux le plus souvent possible, sur la piste extérieure, brouter en main, pour garder le moral. »

bertrand3

Bertrand est un élève du fameux dresseur français Patrick Le Rolland avec qui il a travaillé pendant des années. « Je suis un Normand de la Manche, raconte le cavalier, j’ai commencé l’équitation tardivement à l’âge de 15 ans en essayant le CSO et le complet et je me suis consacré au dressage suite à la rencontre avec ce maître exceptionnel qui était Patrick Le Rolland que j’ai suivi en Belgique où je réside depuis 20 ans. » Formé dans l’esprit classique de la légèreté, Bertrand a séduit les propriétaires de Haras de la Ferme Rose installé à côté de Bruxelles qui mettent à sa disposition des chevaux de dressage dans un cadre rêvé pour l’exercice de l’art équestre. Le cavalier  était en lice pour les JO de Rio mais la tendinite de son cheval n’a pas favorisé ses espoirs de participation à l’équipe de France. « Heureusement il reste tant de grands internationaux », sourit le  cavalier qui réfléchit à sa participation à  l’étape de la Coupe du Monde de Dressage pendant l’Equita Lyon en octobre. Une très bonne idée, qui  permettrait au public plus large de faire la découverte de ce dresseur qui « danse avec les chevaux » en harmonie et dans la légèreté.

Une autre cavalière proche de ses chevaux et avec beaucoup de sens artistique a séduit les juges et le public de Deauville, c’est la jeune Espagnole Morgan Barbançon Mestre avec Girasol 7, gagnante de la Reprise Libre en Musique avec la belle note de 73,25%. Photos: Morgan pendantle Grand Prix Special avec Sir Donnerhall II qui a droul pour la premiere fois une reprise internationale.

morgan

morgan 2

A la deuxième place on retrouve une autre Française, fidèle au concours de Deauville, Claire Gosselin sur Karamel de Lauture avec 72,475%. Au total un beau concours se deroulant du du 21 au 24 Juillet au PIC de Deauville sous le soleil, exactement. Photo: les rencontres au PIC de Deauville

rencontres

Tous les resultats : http://www.pole-international-cheval.com/cdi-2016