kebir victoire

KEBIR EST GRAND ET SON CHEVAL LA VEDETTE

La foule, debout applaudit à tout rompre après le passage du cavalier qui vient d’effectuer le tour de barrage en arrivant à la bride abattue sur le dernier obstacle, un large oxer, porté par les encouragements du public. C’est le Marocain Abdelkebir Ouaddar avec son incroyable Quickly de Kreisker qui a tenté de battre Scott Brash dont le parcours paraissait difficile à battre. Photo: Kebir et Quickly de Kreisker, toujours généreux

kebir 2

Scott avec Hello Forever, un fils de For Pleasure a bouclé son tour en 38.78 et Kebir lui a mis deux secondes en finissant en 36.40 ! Photo: Scott Brash

brash et hello forever

Génial ! Je suis trop contente!, on entendait partout sur les gradins et dans le paddock tous les cavaliers participants au barrage se pressait d’embrasser le cavalier du Roi et son coach Marcel Rozier, tous ravis car Kebir est aimé aussi bien par le public que par ses pairs. Toujours souriant, toujours aimable, toujours disponible et modeste.

kebir 6

Et son cheval, Quickly de Kreisker, un SF fils de Diamant de Semilly, se transforme en guerrier et en vedette médiatique dès son entrée en piste. Entre samedi et dimanche on a vu ainsi  trois Selles Français avec la médaille en or !!!

kebir 8

Je suis tellement content de cette victoire ici, à Paris, au Saut Hermès et pour les 80 ans de Marcel Rozier en plus, commente le cavalier, très ému. Je ne serais rien sans Marcel, mais c’est vrai qu’il n’est pas toujours évident non plus… (rires). Et je ne remercierai jamais assez mon Roi, le propriétaire de Quickly, qui me soutient et qui fait beaucoup pour développer l’équitation au Maroc. Bien sûr, tout le pays est content pour ma qualification pour les JO et je vois que les Français m’aiment aussi – j’ai d’ailleurs la double nationalité. Mon cheval est trop généreux, je lui demande vraiment beaucoup et il me donne toujours tout mais on va le ménager avant les JO et c’est Marcel qui décide de ses concours.
Marcel Rozier, heureux et fier, ajoute : Ce concours était particulier, je le sentais. Mes 80 ans d’abord et on a eu le numéro 36 et je suis né en 36. Cette victoire est le plus beau cadeau d’anniversaire. Photo: « père et fils »

kebir la tendresse

Le chef de piste Frank Rothenberger se demandait quoi faire pour ajouter de la difficulté sur la piste, car il a bien dessiné un parcours exigeant pour les chevaux en ayant en tête le fait que les cavaliers ne sont pas venus avec leurs meilleurs chevaux et il s’est retrouvé avec 16 barragistes. Parmi les Français seulement Pénélope Leprevost a réussi à figurer entre eux mais a terminé 11ème. Photo: Pénélope au barrage

penelope barrage SH GP

Scott Brash a le secret de préparer le cheval juste pour l’épreuve la plus importante – Hello Forever semblait manquer de concentration pendant le week-end mais ce dimanche il a répondu parfaitement en acceptant les abords serrés et un tempo très rapide – 38.78 et la deuxième place au final. Photo: Scott avant la remise des prix et son cheval à la recherche d’affection

brash 2

forever et sa groom

Christian Ahlmann avec Epleaser van´t Heike, un autre fils de For Pleasure, terminant en 39.47 était « très content avec sa troisième place et son cheval, car de toute façon le parcours de gagnant était trop rapide pour moi même sans obstacles à sauter». Photo: Christian Alhmann en piste et son cheval à la détente – avec  3 rênes !!

Ahlmann et Epleaser SH GP

avant entree en piste SH

Marcus Ehning avec son Selle Français Prêt à Tout a bien serré toutes les courbes et a dessiné un barrage dans son style « de gravure » mais cela n’a pas suffi – 39.90 et quatrième place. Photo: Marcus Ehning et Prêt à tout

ehinig et pret à tout

Martin Fuchs avec Clooney 51 est cinquième et très satisfait de ces deux beaux tours – le cavalier traversant actuellement une période un peu moins faste. Photo: Martin Fuchs et Clooney

martin Fuchs et Clooney SH GP

Une autre cavalière heureuse c’était la Suédoise Maline Baryard-Johnsson qui avec la jeune jument Cue Channa 42 avec laquelle elle semble retrouver la complicité qu’elle a connu avec Tornesh, désormais à la retraite. Photo: la cavalière suédoise

Bayard Johnson et Cue Channa 42

Derrière elle on retrouve l’Australienne Edwina Tops-Alexander avec Lintea Tequila, la jument extraordinaire avec qui elle a failli battre Scott Brash par la vitesse mais malheureusement une barre est tombée. Photo: Edwina et Lintea Tequila. Rapide et très en hauteur

Edwina et lintea tequila SH

Le concours s’est achevé dans une ambiance de fête par une victoire qui a fait le chaud au cœur – le soleil étant absent au-dessus de la verrière. Les cavaliers sont repartis contents, certains très heureux, la direction de la Maison Hermès est ravie et indique déjà les dates de l’année prochaine et l’organisation de GL Events dirigée par Sylvie Robert a encore une fois assumée une parfaite maîtrise de l’événement. La France a besoin de ces concours de 5* et Saut Hermès est devenu en quelques éditions, incontournable. Photo: Quickly, très philosophe

quickly portrait

Tous les résultats: http://www.sauthermes.com/fr/