Affiche Jumping 120x176 HD

PENELOPE AU TOP A BORDEAUX!

La facilité apparente avec laquelle Pénélope Leprevost sur Nice Stephanie a emporté le Grand Prix de cette étape de la Coupe de Monde à Bordeaux était vraiment magnifique et le couple a largement mérité cette puissante « standing ovation » venant de six mille spectateurs fiers et heureux pour leur championne qui a déjà emporté avec la même jument la grosse épreuve du vendredi.

France, Bordeaux :  Penelope LEPREVOST (FRA) riding  Nice Stephanie   during the "Grand Prix Land Rover" class, International Show Jumping of Bordeaux,  on February 7th , 2016, in Bordeaux, France - Photo Christophe Bricot

France, Bordeaux : Penelope LEPREVOST (FRA) riding Nice Stephanie
during the « Grand Prix Land Rover » class, International Show Jumping of Bordeaux, on February 7th , 2016, in Bordeaux, France – Photo Christophe Bricot

Derrière Pénélope on retrouve une autre cavalière connue pour sa vitesse et motivation – la Britannique Laura Renwick sur Bintang II. Le Belge Jerome Guery avec Grand cru van de rozenberG pour la Belgique se place sur la troisième marche du podium, suivie par Batave Harrie Smolders sur Emerald, un magnifique fils de Diamant de Semilly et Marcus Ehning avec Prêt à tout, un cheval d’élevage Selle Français. Un classement parfaitement européen avec une dominance normande car Julien Epaillard avec Quatrin de la Roque est sixième suivi par Cédric Angot sur Rubis de Preuilly – tous les deux avec les chevaux français.
Le parcours de ce Grand Prix Land Rover a posé bien de soucis à l’élite de l’équitation mondiale Scott Brash en tête. Sans vraiment augmenter les côtes de ses obstacles Uliano Vezzani les a placés d’une manière un peu plus surprenante – pas de triple mais trois doubles, le deuxième venant tout de suite après le premier et obligeant les chevaux de sauter les deux oxers larges à la suite. Certains, comme Carinjo HDC avec Patrice Dealveau ne l’ont pas apprécié du tout – le cheval a tout bonnement refusé net de redoubler un tel effort. Heureusement que le bilan du week-end est largement positif pour le cavalier normand qui a gagné trois belles épreuves – dont deux avec sa toujours pétillante Ornella Mail – et a obtenu son ticket pour la finale de la Coupe du Monde.
Le parcours s’est révélé très sélectif – sept couples uniquement ont trouvé la clé de la réussite, dont deux cavaliers normands sur leurs chevaux normands. Julien Epaillard avec lQuatrin de la Roque (Quick Star/Kannan), une ancienne monture de Michel Heckart qu’il a dans ces écuries depuis quelques mois à peine et Cédric Angot avec Rubis de Preuilly (Diamant de Semilly). Deux barres sont tombées pour lui au barrage mais pour un premier concours à ce niveau et dans cette ambiance électrique c’est une très belle performance pour le couple sur la piste de Bordeaux. Bosty avec Pégase du Mûrier a réussi un tour impeccable mais le cheval fait une faute au dernier obstacle – « Je l’ai monté trop fort » a admis le cavalier qui, en effet, a mis trop de pression en poussant le cheval à décoller trop tôt et du coup commettre une faute avec les antérieurs. Bien dommage… Kevin Staut, le héros du samedi soir, qui a fêté dignement les adieux sportifs de sa chère grise Silvana, sa jument de cœur, a peut-être manqué de concentration et les fautes se sont enchaînées avec Qurack de Falaise HDC. Timothée Anciaume avec Olympique Libellule a fait un beau tour mais deux fautes, le cheval étant certainement fatigué après avoir sauté samedi soir dans l’épreuve Coupe du Monde. Pareil pour Olivier Robert et sa généreuse Quenelle du Py et Philippe Rozier avec Unpulsion de la Hart qui a préféré s’arrêter en route.

France, Bordeaux :  Penelope LEPREVOST (FRA) riding  Nice Stephanie   during the "Grand Prix Land Rover" class, International Show Jumping of Bordeaux,  on February 7th , 2016, in Bordeaux, France - Photo Christophe Bricot

France, Bordeaux : Penelope LEPREVOST (FRA) riding Nice Stephanie
during the « Grand Prix Land Rover » class, International Show Jumping of Bordeaux, on February 7th , 2016, in Bordeaux, France – Photo Christophe Bricot

Laura Renwick avec Bintang II a imposé le tempo du barrage en terminant sans faute en 38.90 secondes et on l’a cru imbattable jusqu’au passage de Pénélope Leprevost sur Nice Stephanie, sa jument moins médiatisée ces derniers temps mais qui prend de l’expérience et de l’assurance en permettant à Pénélope les abords risqués que l’on admiré jusqu’à présent avec Flora de Mariposa. Le couple a survolé les obstacles du barrage en 38.15 ce qui a déclenché une belle querelle entre le duo des commentateurs d’Equidia : Kamel Boudra étant convaincu que Marcus Ehning avec Prêt à Tout ne pouvant pas aller plus vite et Michel Robert soutenant le contraire. Finalement Kamel avait raison – Marcus est allé bien vite avec son cheval français mais pas assez vite pour battre Pénélope (38.70) et en plus il a fait tomber une barre. Le public était aux anges, la cavalière également et tous les Normands, forcément, aussi.

Au total, un week-end incroyable à Bordeaux avec trois victoires pour la France dans les trois épreuves majeures. Ca fait du bien !

http://www.jumping-bordeaux.com/

CA FAIT DU BIEN DE GAGNER A BORDEAUX !

Nous avons rarement vu Kevin Staut aussi joyeux et content qu’après cette victoire du samedi 6 février à Bordeaux à l’issue de la dernière étape du Coupe du Monde. J’ai fait une mauvaise saison 2015 et cette victoire signifie vraiment beaucoup pour moi confiait le cavalier normand souriant et ému.

Jumping International de Bordeaux 2016 , 6 fevrier , Prix LONGINES FEI WORLD CUP, csi w EPREUVE n5, kevin staut

Jumping International de Bordeaux 2016 , 6 fevrier , Prix LONGINES FEI WORLD CUP, csi w EPREUVE n5, kevin staut

La victoire de Kevin Staut et de son cheval numéro un Rêveur de Hurtebise HDC a placé Kevin à la cinquième place de la liste des heureux qui vont s’affronter pendant l’ultime finale. Kevin Staut s’y retrouve cinquième après Pénélope Leprevost, Simon Delestre y occupe une belle deuxième position et Patrice Delaveau a réussi à s’y placer, in extremis, dix-septième, grâce à sa bonne performance d’hier.
Le parcours dessiné par le chef de piste italien Uliano Vezzani semblait assez difficile avec les distances délicates et les verticaux très en hauteur suivi par les oxers – heureusement à la largeur raisonnable. Un parcours pour les chevaux parfaitement au point techniquement mais sans difficulté « surprise ». Après les premiers tours mal assurés les sans-fautes s’enchaînent et ils seront finalement dix-sept à signer un parcours sans-faute dans le temps (le chrono accordé était décidément trop long a estimé Philippe Guerdat), dont les Français Olivier Robert avec Quenelle du Py, Pénélope Leprevost avec Vagabond de la Pomme, Simon Delestre sur Qlassic Bois Margot, Kevin Staut et Patrice Delaveau avec Lacrimoso 3 HDC. Patrice qui jouait gros – son entrée dans la finale – était ravi d’avoir terminé le tour sans faute avec un cheval frais et volontaire et craignait le barrage. Une faute d’inattention du cheval et le couple termine finalement à la neuvième place en 39.89, derrière Pénélope et son étalon Vagabond de la Pomme. Vagabond qui s’est montré un peu nonchalant au départ a gagné en concentration au barrage quand sa cavalière lui a demandé de mettre le turbo – tellement et si bien que le couple a enregistré un tour magnifique dans un temps imbattable de 39.30, malheureusement taché par une faute. Mais la performance était magistrale et la facilité de l’étalon d’enchaîner les barres à la grande vitesse, époustouflante. Kevin Staut, déterminé, sur Rêveur de Hurtebise HDC, en forme et à l’écoute, ont été les meilleurs en signant un barrage sans toucher une barre en 39.80 secondes. Kevin semblait parfaitement à l’aise dans ses courbes et ses distances et le cheval avec les hauteurs – l’alliance des deux a fait le reste. Confiance retrouvée, le Normand redevient un candidat sérieux pour les grandes échéances à venir. Simon Delestre avec Qlassic Bois Margot a joué le jeu comme d’habitude, sa grande ambition étant de battre Scott Brash sur la liste des meilleurs cavaliers mondiaux. La deuxième place sur le podium de ce samedi à Bordeaux en 40.74 a bien participé à cette course à l’étoile. A la troisième place on retrouve la surprenante Edwina Tops-Alexander qui retrouve la complicité avec sa sur-puissante et talentueuse jument Caretina de Joter offrant à la cavalière australienne le ticket pour la finale. Marcus Ehning sur Cornado NRW prend la quatrième place – le cheval semble de nouveau au top, puissant, volontaire et en confiance. Au total une belle étape et une belle soirée pour le public de Bordeaux.

BORDEAUX COMMENCE EN BEAUTE POUR LES FRANÇAIS

Il est difficile de rêver mieux pour cette dernière étape de la Coupe du Monde avant la finale à Göteborg. Vendredi 5 février le podium portait bien les couleurs tricolores. L’après-midi c’est le Prix Bordeaux Events, une vitesse à 140 qui a été emporté par le Normand Patrice Delaveau sur son inusable jument normande Ornella Mail HDC, toujours aussi bouillonnante et spectaculaire.

France, Bordeaux : Patrice DELAVEAU riding on Ornella Mail HDC during the "Prix Bordeaux Events" class, International Show Jumping of Bordeaux, on February 5th , 2016, in Bordeaux, France - Photo Christophe Bricot

France, Bordeaux : Patrice DELAVEAU riding on Ornella Mail HDC
during the « Prix Bordeaux Events » class, International Show Jumping of Bordeaux, on February 5th , 2016, in Bordeaux, France – Photo Christophe Bricot

Le soir l’épreuve vitesse à 150, obligatoire pour la Coupe du Monde de ce samedi a été couronnée par un podium 100% tricolore – rarement vu à ce niveau de compétition. C’est Pénélope Leprevost sur une Nice Stephanie disponible et faisant entièrement confiance à sa cavalière qui s’est imposé en 56.60 secondes devant un certain Kevin Staut sur Elky van het Indihof Hdc, deuxième en 58.12. Roger-Yves Bost avec son époustouflant Selle Français Pégase du Mûrier, longtemps en tête de l’épreuve a terminé troisième en 58.31.

France, Bordeaux : Penelope LEPREVOST (FRA) riding Nice Stephanie during the "Prix French Tour Generali" class, International Show Jumping of Bordeaux, on February 5th , 2016, in Bordeaux, France - Photo Christophe Bricot

France, Bordeaux : Penelope LEPREVOST (FRA) riding Nice Stephanie
during the « Prix French Tour Generali » class, International Show Jumping of Bordeaux, on February 5th , 2016, in Bordeaux, France – Photo Christophe Bricot

Pour les autres Normands présents : Thimothée Anciaume avec Olympique Libellule a fait un bon parcours avec 4 points qui le place 21ème. Patrice Delaveau sur Lacrimoso 3 HDC avec 4 points est 26ème et Julien Epaillard a eu visiblement un problème avec Cristallo ALM qui termine avec un score inhabituel de 12 points à la 40ème place.
Plus tard dans la soirée le public, très nombreux, a pu assister à l’événement aussi joyeux que spectaculaire – Devoucoux Indoor Derby, autrement dit le cross indoor exécuté par les cavaliers du concours complet. Le plateau était en grande majorité français et le podium également. C’est le tenant du titre – Karim Florent Laghouag sur Punch de l’Esques qui s’est imposé avec un parcours parfait en 128.49 secondes. Il a soigneusement évité les pièges des barres légères qui tombaient facilement tout en gardant son cheval calme, disponible et franc – en partant en 18ème position Karim a pu étudier toutes les subtilités du parcours et a donc déroulé une belle démonstration de savoir-faire d’un cheval de complet. Derrière lui Nicolas Touzaint et son légendaire Lesbos a gardé pendant un bon moment le rêve d’une victoire avec un parcours très maîtrisé en 135.88, mais a dû se contenter de la deuxième marche du podium. A la troisième place Cédric Lyard sur Jolly Hope de Treille, le premier couple à avoir réussi un parcours sans faute après une dizaine de parcours – tant cette combinaison des obstacles s’enchaînant rapidement et se déroulant dans une atmosphère surchauffée par le public mais aussi la musique, digne d’un champ de foire, a été difficile pour ces chevaux habitués aux grands espaces. A la quatrième place on retrouve un outsider – le cavalier espagnol Albert Hermoso Farras, invité du dernier moment, qui a effectué avec Fou de Tout un très joli tour sans faute en 140.51 secondes. Sa joie s’exprimant par les pas de danse de son cheval, tout comme la danse de victoire effectuée par Karim sur le dos de son formidable Punch de l’Esques devront entrer dans les annales du concours de Bordeaux.

Tous les informations et les résultats sur : http://www.jumping-bordeaux.com/