BOSTY GP BARRAGE

BOSTY S’OFFRE UN BEAU CADEAU POUR SES 50 ANS

Un Grand-Prix CSI*** et même plus, comme dit Roger-Yves Bost qui vient de remporter le dimanche 25 octobre le très technique Grand-Prix de la Ville et d’Agglomération de Saint-Lô sous les applaudissements déchaînés de la foule amoureuse de son champion. Cette année son partenaire s’appelle Quartz de la Lande, un cheval de l’élevage de la Lande, avec les origines anciennes du SF : Jenny de la Cense SF et la mère par Timorr SF, donc un Selle Français très originel, ce qui tombe bien vu que le Meeting d’Automne est dévouée également à l’élevage et à la promotion du Selle Français. Photo: Bosty et Quartz à la remise des prix

BOSTY LA VICTOIRE

Ce concours s’améliore chaque année, a affirmé le champion, visiblement à l’aise à Saint-Lô où il se sent comme chez lui – moi j’essaie juste de faire au mieux et j’ai l’intérêt à me bouger car il y a des jeunes qui poussent derrière et qui ont bien envie de prendre ma place !  Bosty, qui se présente comme un cavalier « normal » faisait allusion à Geoffroy de Coligny, deuxième de l’épreuve vitesse samedi et gagnant du Petit Grand Prix 3* du dimanche matin. L’année dernière Bosty a signé la victoire de Saint-Lô avec Qoud’cœur de la Loge et il a répété l’exploit la semaine suivante pour la l’étape de la Coupe du Monde de Lyon. Il a bien l’intention de reproduire le même scénario et engager Quartz, qui a déjà participé aux deux CSI 5* mais qui remporte à Saint-Lô sa première victoire, dans le Grand-Prix à Lyon. Photo: Bosty le dernier saut de la victoire

BOSTY ET QUARTZ GP ST LO

Car la piste préparée et mise en place par Jean-Paul Lepetit est, comme il le dit lui-même, sportivement et techniquement à la hauteur d’un 5*. Il suffirait d’augmenter un peu la hauteur des barres et, surtout s’assurer de la présence des sponsors associés à un tel niveau d’épreuve. Ce n’est donc pas un hasard que ce sont les chevaux et des cavaliers avec une certaine expérience des plus gros concours qui se placent en tête de ce parcours qui a enregistré une dizaine d’abandons. Même la star Michael Whitaker avec son célèbre Viking a fait tomber une barre. Photo: Michael Whitaker et Viking sur le parcours du GP

MICHAEL WHITAKER ET VIKING GP ST LO

Le parcours tout en courbes, avec les combinaisons qui arrivent rapidement et les distances délicates, les chevaux devaient être parfaitement à l’écoute, capables de tourner dans les virages très serrés et réduire leurs foulées, bref, la piste de Saint-Lô ressemblait à celle de Helsinki avec toutefois plus de couleurs grâce aux obstacles, plus de soleil et plus de chaleur côté public, toujours aussi enthousiaste et de plus en plus nombreux à  Saint–Lô : 12 000 personnes environ sur l’ensemble de la manifestation entre mercredi et dimanche.    Photo: And the winner is…

BOSTY PODIUM

Exactement onze couples ont réussi à se qualifier pour le barrage. Un barrage qui, contrairement au premier tour, a été très aéré et très galopant. La première difficulté s’est située à l’arrivée sur l’obstacle de normandie-terre-de cheval où l’option rapide exigeait un abord délicat. L’arrivée vers le dernier oxer, avec une belle galopade qui offrait la possibilité de gagner des dixièmes de secondes, exigeait quand même un bon contrôle. Le Néerlandais Wout-Jan Van Des Schans avec Capetown, un habitué de Saint-Lô, était le premier à partir et il a terminé avec une barre. Il a été suivi par un autre cavalier des Pays-Bas, Willem Greve avec un étalon Eldorado VD Zeshoek TN qui, avec 37.92 s’est maintenu en tête pendant un très long moment avant d’arriver de Bosty. William Grêve prend donc une deuxième place sur le podium. Photo: William Grêve, Pays-Bas, en argent

WILLIAM GREVE 2EME

Jérôme Hurel avec son puissant étalon Ohm de Pontual a bien tenté de battre William mais le chrono de 38.78 l’a laissé avec le bronze. Photo: Jérôme Hurel et Ohm de Pontual à fond au barrage

JEROME HUREL ET OHM DE PONTHUAL BARRAGE GP ST LO

Bosty avec Quartz de la Lande est arrivé juste après son collègue de l’équipe de France et il a déployé tout son talent et toute son énergie pour convaincre le cheval d’aller le plus vite en sautant le mieux possible. Et ça a marché ! J’ai toujours peur pour le parcours technique du GP, mais pour le barrage je sais que je peux demander beaucoup au cheval et comme il me connait bien, il répond bien, affirme le champion qui veut souligner également tout le travail de son équipe, car Quartz de la Lande a été bien préparé par son fils. Le Normand Laurent Goffinet avec sa jument normande Quinette du Quesnoy fait tomber une barre mais le bon chrono de 37.87 lui donne la 4ème place. Son tour est d’ailleurs admirable de précision et de facilité – l’un des plus beaux parcours de ce GP en général. Photo: Laurent Goffinet au barrage, un très beau style!

LAURENT GOFFINET BARRAGE GP ST LO

Alexandra Paillot, actuelle Championne de France, termine cinquième avec son cheval de championnat Polias de Blondel – elle marque 4 points en 38.53 secondes. Photo: Alexandra et Polias

ALEXANDRA PAILLOT ET POLIAS DE BLONDEL BARRAGR GP ST LO

http://www.jump-results.com/OPEN/stlo15.htm 

L’ELEVAGE DE LA LANDE AU TOP  

AXELLE LAGOUBIE ET ROLEX DE LA LANDE

L’élevage de La Lande se trouve bien mis en valeur à ce meeting d’automne. Quartz de la Lande gagne le Grand Prix, le Rolex de la Lande, fait deux fautes saute très bien dans ce GP, premier à un tel niveau de difficulté pour lui avec sa cavalière Axelle Lagoubie, gagnante du challenge de la Meilleure Cavalière. Norway de la Lande avec Axelle Lagoubie gagne une épreuve vitesse 3* le samedi matin et pour couronner le tout,  Valmy de la Lande, étalon de 6 ans que la cavalière venait de classer à la 6eme place à la finale de Fontainebleau vient d’être acheté par Michael Whitaker à Saint-Lô. Photo: Axelle Lagoubie, la meilleure cvalière du concours et Rolex de la Lande, en progression constante

AXELLE LAGOUBIE LA MEILLEURE CAVALIERE       

ET LE BILAN ?

Globalement positif, affirme Jean-Claude Heurtaux. La réussite sportive est évidente, une semaine avant l’étape de la Coupe de Monde à Lyon, Saint-Lô est de plus en plus une étape stratégique pour les cavaliers internationaux et une superbe opportunité pour les autres de participer à un événement aussi ambitieux. On a donc croisé dans les couloirs du Pôle Hippique de Saint-Lô tous les entraîneurs : Philippe Guerdat, Patrick Caron, Jean-Maurice Bonneau et même le coach de Pénélope Leprevost, Henri Prudent. Donc, sportivement, le Meeting d’Automne c’est déjà « the place to be ».

Une organisation très rôdée avec une belle synergie entre la filière élevage avec Selle Français et les ventes Nash. La relation  évidente entre l’élevage, le sport et la commercialisation trouve à Saint-Lô une belle et surtout une très efficace vitrine. Le président a aussi souligné l’importance des concours de 2 et 1 étoiles en association avec la « locomotive » de 3*. L’ambition silencieuse est de réaliser un concours 4* – toutes les conditions sont réunies il manque juste un petit billet supplémentaire qui permettrait d’offrir les meilleurs conditions d’accueil de cavaliers. On espère de tout cœur que cette ambition puisse se réaliser un jour – ce sera un grand plus pour la ville, l’agglomération et pour toute la région.