master-pro-fontainebleau-au-grand-parquet

ALEXANDRA PAILLOT  EST CHAMPIONNE DE FRANCE

C’est Alexandra Paillot qui a été sacrée Championne de France Pro Elite. En selle sur Polias du Blondel*Val Henry (Désir du Château), la Picarde a été la meilleure ce dimanche après-midi en signant deux parcours sans faute. La cavalière et son cheval, qu’elle monte depuis un an à peine, sont actuellement très en forme, bien présents et bien placés sur les pistes des CSI 3* en sautant les parcours à 160 – comme à Arezzo – donc pas vraiment à la peine sur le tracé du Championnat. La cavalière est basée à Wellington la saison d’hiver et bénéficie de coaching d’Eric Lamaze, elle possède donc tous les atouts pour se placer parmi les meilleurs. Alexandra Paillot: photo de « famille »

Masters-2015-Alexandra-Paillot-et-son-entourage_largeL

Guillaume Foutrier avec Sparco de Virton (Kashmit Van’t Schuttershof), quatrième après les deux tours de qualification a fait une faute en première manche et se retrouve avec une médaille d’argent. Le bronze a été gagné par Romain Lavigne avec Pharaon Belle Menée (Trésor du Renom), 23ème après les qualifications et qui remonte grâce aux deux manches de la finale – exécutées parfaitement sans aucune faute. Benjamin Barbot avec Oz du Moulin (Artos) est quatrième et Gilbert Doerr qui était en tête avec Quito de Kerglenn (Diamant de Semilly) se retrouve 6ème à cause de 8 points dans la deuxième manche. Une grosse déception pour Mathieu Billot – c’est pour la troisième fois qu’il tente de conquérir le titre mais la chance n’est visiblement pas avec lui.

Show Jumping,(XXX),Horse,Rider,Photos,CSI 2* Chantilly 2015 ,Chantilly,04/25/2015,/2015,

Show Jumping,(XXX),Horse,Rider,Photos,CSI 2* Chantilly 2015 ,Chantilly,04/25/2015,/2015,

CAROLINE NICOLAS CHAMPIONNE DE FRANCE DES CAVALIERES

Caroline Nicolas et Stoulone du Genet

Caroline Nicolas remplace Axelle Lagoubie sur le podium de la Championne de France des Cavallières.  La cavalière normande a changé son fidèle Mozart de Beny  contre Stoulone du Genet (Toulon) et grâce aux deux tours sans faute dans la finale, a quitté sa septième place pour prendre la tête du Championnat. Isabelle Robin, également auteur d’un double sans-faute avec Souviens toi Larivera (Couleur Rubin) (3.59 points). En tête depuis le début de la compétition, Axelle Lagoubie avec Rubelia (Bourggraaf), en tête après les trois tours sans faute, fait tomber une malheureuse barre qui a changé l’or en bronze. Photo: Caroline Nicolas et Stoulone du Genet à Saint-Lô.

Dans la catégorie Pro 1 c’est Ludovic Gaudin sur l’étalon Sam du Challois (Quaprice Boismargot) qui s’impose avec le trois tours sans aucune faute – le couple semble définitivement formé et le cheval donne désormais le meilleur de lui-même. A la deuxième place on trouve Margaux Rocuet sur Qualifying de Hus (Quantum) – le tour d’apprentissage effectué par la cavalière bretonne est visiblement bénéfique – après le passage chez Luciana Diniz et Ludger Beerbaum elle envisage de travailler avec Jos Lansink. Le jeune Mathieu Bourdon (23 ans) associé à Play Boy du Tertre, un fils de Dollar du Mûrier, se place sur la troisième marche du podium. C’est une belle réussite familiale – le cheval est issu de l’élevage de la famille qui tient un centre équestre en Bretagne. Benoît Desjeux sur Sarcelle de Gys est 4ème, Camille Condé Ferreira avec Pirole de la Châtre, 5ème et Thomas Lambert avec Tienanmen d’Argences 6ème. Photo: Podium

Masters-Pro-2015-podium_largeL

Pro 2 est marqué par la victoire de Laurent Faivre sur un jeune étalon de 8 ans, Tonic des Mets (Ogrion des Champs) que le cavalier monte depuis son le débourrage et il lui trouve toutes les qualités. La médaille d’argent est accrochée au cou d’Anastasia Popovici une toute jeune cavalière amateur de 19 en selle sur Qarla de la Louvet (Zandor Z). A la troisième place on trouve Enzo Chiarotto, 19 ans également, sur Pink Ronchères (Illico de Batilly), qui n’a pas touché une barre de tout le concours mais qui doit être montée très calmement à cause de sa fougue naturelle – d’où les points sur le parcours de chasse. Photo: Laurent Faivre

Laurent-Faivre-champion-de-France-Pro-2_largeP

Pro 3 a été dominé par Steve Rousseau avec Bella de Preuilly Z. Le cavalier installé à côté de Chartres valorise et commercialise des chevaux depuis vingt ans et c’est pour la première fois qu’il obtient un titre national grâce à cette fille de Berlin de 7 ans à peine qu’il monte depuis ses 4 ans. Jonathan Perez avec Ticket du Phare (Canturo) prend la médaille d’argent et Olivier Gauzignac associé à Ophelie de Ponthual (Quidam de Revel) monte sur la troisième marche du podium. Photo: Steve Rousseau et sa Bella

Master-2015-Pro-3-Steve-Rousseau_largeP

CHAMPIONNAT DE FRANCE COMMENCE CE JEUDI

Ce jeudi, 24 septembre débute à Fontainebleau le Championnat de France de Masters Pro. Timothée Anciaume, le tenant du titre de Master Pro Elite de l’année dernière avec Quorioso Pré Noir ne pourra pas le remettre son titre en jeu car appelé par Philippe Guerdat à rejoindre l’équipe de France à Barcelone, mais Alexis Gautier sera là, tout comme Michel Hécart, les autres Normands qui ont eu la chance de porter fièrement ce titre.  Photo: T.Anciaume et Quorioso Pré Noir à CSI Deauville l’année dernière

timothée anciaume et quorioso CSO Deauville

Treize cavaliers sur trente- trois qualifiés dans la sélection Pro Elite – sont Normands ! L’un des plus motivés sera certainement Mathieu Billot sur son super étalon Shiva D’Amaury, un fils de For Pleasure de 9 ans, avec qui il aligne sans cesse de nouvelles victoires.

La lutte sera acharnée pour le titre de la Meilleure Cavalière tenu par Axelle Lagoubie sur Rubelia (Bourggraaf). Après la première épreuve de ce jeudi Axelle se place déjà en tête en 72.19, loin, loin devant sa poursuivante Laetitia de Moustier sur  Amadeus de Lacamorkus (Lupicor) qui termine en 76.54). Photo: Axelle et Rubelia à Saint-Lô

axelle lagoubie et rubelia

APRES JEUDI LE SUSPENS CONTINUE

Après le premier jour de compétition rien n’est encore joué et tous les cavaliers placés dans la première dizaine ont encore toutes leurs chances.

Dans la catégorie Pro Elite c’est l’expérience qui a triomphé ce jeudi. Gilbert Doerr, bien connu des concours normands arrive en tête avec Quito de Kerglenn (Diamant de Semilly) en 74.25. Benoit Cernin sur Savane Gerbaux (Damiro) le suit en 74.66 et Julien Anquetin avec Kannan Rouge (Kannan) prend la troisième place de ce classement parfaitement provisoire. Photo: Gilbert Doerr et Quito de Kerglenn à Saint-Lô

Gilbert Doerr Quito de Kerglenn

Dans la catégorie Pro 1 la première épreuve du jeudi c’est Valentin Marcotte sur I’m Quite Bright (Quite Capitol) qui prend la tête en 73.53 suivi par Ludovic Gaudin sur le tout bon Sam du Challois  (Quaprice Boismargot) qu’on a pu admirer pendant quelque temps avec sa jeune cavalière Manon Jobin, qui termine en 74.33. Marc Dilasser avec Siamoise Minotière (Calvaro) est troisième en 74.57. 38 couples ont été qualifiés dans cette catégorie – étonnant, Tony Hanquiquant avec Trèfle du Pays d’Auge a été éliminé – cavalier voulant prendre, peut-être, trop de risques pour assurer le top chrono de l’épreuve.

Dans la catégorie Pro 2 on a compté 93 participants et c’est Anastasia Popovici qui est arrivée en tête sur Qarla de la Louvet (Zandor Z) en 71.86. Fabien Debost avec Taiga de Champloue (Diamant de Semilly) se place deuxième et Mathieu Mathurin sur Santa Gramina (Iolisco de Quinhon) est troisième en 72.26. La star Guillaume Canet termine à la 74ème place et a donc peu de chances de se retoruver en finale.

En Pro 3 c’est Barbara Hurel sur Orchidee de Cirka (Cirka de Blondel) qui signe le meilleur exploit en 74.30. Chloé Rob avec Solferino Tame (Ephebe for Ever)  est deuxième et Jack Grandpierre sur Quebec du Phare (Col Canto) troisième en 75.33.

Tous les résultats sur http://www.jump-results.com/OPEN/masterpro15.htm

CHAMPIONNAT DE FRANCE DU PERCHERON Du 25/09/2015 au 27/09/2015

maquette-affiche-3

Concours national d’élevage de la race Percheronne. Cette manifestation, organisée par la SHPF en collaboration avec le Haras national du Pin, accueillera les meilleurs chevaux percherons sélectionnés en 2015 sur toute la France. Au programme de ce week-end : concours modèle et allures, épreuves montées et attelées, épreuves de  traction…

Concours des mâles le samedi dans la cour d’honneur ; concours des femelles le dimanche dans la carrière des Grands Champs Entrée gratuite. Haras national du Pin

28400 NOGENT LE ROTROU

61310 LE PIN-AU-HARAS Tél : 02 37 52 00 43

ALEXIS GAUTIER CHEZ LUI A SAINT LO

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Malheureux à Fontainebleau où il n’a pas pu prendre le départ dans le Master Pro Elite avec Ramouncho de Gree, Alexis Gautier s’est imposé le dimanche 27 septembre dans un GP Pro 2 à 135 avec Oliday d’Ira qui revient en forme après une blessure au mois de mai. Ce fils de Kannan au caractère bien trempé est toujours capable de donner le meilleur dans les endroits qu’il aime bien – comme le Pôle Hippique de Saint-Lô…     Photo: Alexis et Oliday d’Ira à Saint-Lô

LA FRANCE PERDUE DANS LA COUPE DE NATION A BARCELONE

Team QAT-BARC15Y0953_0

Le Qatar en tête avec 9 points, la France, l’Australie et le Brésil en égalité à 12 points derrière – voilà les résultats d’une « consolante » qui a consolé uniquement les cavaliers de l‘équipe coachée par Jan Tops.

FEI-Nations-Cup-19th-73-1600x1065

L’équipe de France où es-tu ? C’est la question que l’on se posait en regardant une surprenante contre-performance de l’équipe française qui se battait pourtant tout au long des étapes de l’année et qui s’est qualifié rapidement pour cette finale à Barcelone. Peut-être la motivation était un peu moins présente après le Championnat d’Europe à Aix-la-Chapelle qui ont été très préparés et qui ont apportés une grosse déception. L’équipe ne semble plus fonctionner, alors que les cavaliers envoyés en « équipes secondaires »  et donc très motivés,  se placent sans problème sur les podiums.

Jeudi soir ce sont 19 nations qui ont pris départ sur la piste de Barcelone, où le parcours, dessiné par l’Espagnol Santiago Varela s’est révélé très dur – la palanque après la rivière, un triple avec un bidet au milieu (il paraît que c’est très rare mais on a vu la même configuration au CSI 3* à Canteleu), un gros oxer bleu très fautif. Avec de très grosses côtes et le temps très court, le parcours étaient en effet très délicat et certaines nations moins aguerries comme la Pologne ont vu leur rêve se transformer en cauchemar. Idem pour la France qui a aligné 8 points avec Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa, parties en ouvreuses, 8 point pour Nicolas Delmotte et Number One d’Iso* Un Prince, 12 pour Bosty avec Qoud’cœur de la Loge et 8 de nouveau pour Kevin Staut avec Rêveur de Hurtebise. Un score lourd qui leur donnait 16ème place sur 19 ! Photo: Kevin et Rêveur aux JEM de Caen l’année dernière

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais vendredi soir les compteurs repartaient à zéro pour la petite finale il fallait donc se battre pour sauver l’honneur et surtout le moral. Timothée Anciaume aurait pu avoir sa chance dans cette petite finale, mais le sélectionneur en a décidé autrement. Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa, toujours en première ligne, ont touché la palanque du vertical après la rivière – comme à Aix, la jument chauffant un peu et ayant du mal à revenir après le saut de la rivière – et l’entrée du triple. Nicolas Delmotte et Number One d’Iso*Un Prince ont fait un très beau tour mais Nicolas n’a pas pu éviter la touchette sur la même palanque – son cheval étant chaud, il a eu le même problème que Pénélope. Roger-Yves Bost et Qoud’Cœur de la Loge nous ont fait rêver tout au long du parcours pour faire tomber les barres de la sortie du triple et du vertical final. La pression énorme pesait donc sur Kevin Staut et là, le cavalier normand a montré de quoi il était réellement capable avec un sans-faute magnifique. Son cheval a manifestement besoin de retrouver ses marques sur chaque terrain et la connexion avec son cavalier également – il s’améliore donc au fil des parcours. Le résultat final c’est donc une deuxième place à 12 points partagée avec le Brésil et l’Australie. On a rêvait mieux mais on a évité le pire.

images

La plus malheureuse dans cette petite finale a été l’équipe de Brésil, longtemps en tête de classement de cette « consolante » et « dégradée » à cause de la contre-performance de Marlon Módolo Zanotelli, le dernier équipier brésilien, montant le SF Rock’n Roll Semilly. Avec 7 points, le Brésil arrivait en tête, mais avec 12 c’était fini. A la sortie de la piste le cavalier était tout bonnement désepéré et l’équipe de Jean-Maurice Bonneau, très abattue. Une consolation – le meilleur cavalier de cette petite finale étant sans aucune contestation possible le Brésilien Pedro Veniss avec son Selle Français Quabri de l’Isle (Kannan/Socrate du Chivre), l’auteur d’un double sans-faute magistral, le cheval et le cavalier donnant l’impression de se jouer de toutes les difficultés sans stress et sans effort démesuré – on a déjà remarqué sa très belle performance avec un seul point de temps dépassé à la finale du GP à Calgari, battu uniquement par Scott Brash, sans faute et dans le temps. Une belle harmonie et un couple vraiment au top actuellement. Photo: Pedro et Quabri

Résultats : http://longinestiming.com/File/Download?id=00020A0100090401FFFFFFFFFFFFFF04

LA REVANCHE DES BELGES

Team BEL-BARC15Y1819-1_0

Une très belle revanche pour l’équipe de la Belgique après la défaite à Aix la Chapelle et la non-qualification aux JO de Rio. Les cavaliers belges ont brillé à Barcelone et ont emporté cette difficile finale où les parcours sans-fautes ont été aussi précieux que rares. Et c’est justement les cavaliers belges qui signent les plus beaux parcours vierge : Judy-Ann Melchior avec sa jument As Cold as Ice Z (Artos Z), qui a manqué le double sans-faute par un point de temps dépassé le jeudi et Gregory Whatelet sur Conrad de Hus (Con Air) décidément en forme et en mode guerrier qui, en partant le dernier, a scellé la victoire de l’équipe en empochant en même  temps le bonus d’un double sans-faute. Olivier Philippaerts sur H&M Armstrong van de Kapel (Quasimodo Z) a fait tomber une seule barre, leur score s’élevait donc à 4 points. Le bonheur de cette équipe a été intense et communicatif.

La Grande Bretagne se place deuxième avec 8 points, les Pays-Bas troisième avec une surprise – Jeroen Dubbeldam et Zenith faisant tomber 3 barres ! Les cavalières américaine ont pris la quatrième place – le seul parcours sans faute a été signé par Bizzy Madden et Cortes C. L’Irlande est cinquième avec le parcours sans faute réalisé par Cian O’Connor sur Good Luck, un magnifique fils de Canturo. Grosse déception pour l’Allemagne, qui pouvait se retrouvait au barrage pour la victoire avec la Belgique mais les 8 points de Daniel Deusser avec Cornet d’Amour et ensuite le même score pour  Ludger Beerbaum avec Chiara en ont décidé autrement – l’équipe s’est retrouvée sixième. La Suède et la Suisse ferment la marche de cette finale.

Deux cavaliers seulement ont réussi à effectuer deux tours sans faute sur l’ensemble de la finale : Grégory Whatelet pour la Belgique avec Conrad de Hus de l’élevage français et Pedro Veniss pour le Brésil avec Quabri de l’Isle, un cheval Selle Français. A défaut de cavaliers, on trouve donc les chevaux français au top à Barcelone…  Photo: Gregory Whatelet et Conrad de Hus à Chantilly

Gregory et Conrad

Les résultats

http://www.longinestiming.com/Competition?id=00020A010009FFFFFFFFFFFFFFFFFFFF&sport=EQ&year=2015