PENELOPE ET RATINA LA PALME D’OR A CANNES

_GD28470

Incroyable ! Formidable ! Extraordinaire cette victoire de Pénélope Leprevost avec Ratina d’la Rousserie dans le Grand Prix qui clôturait samedi la sixième étape de Global Champions Tour à Cannes. Pénélope et Ratina sa petite jument de 10 ans, fille de Quaprice Boismargot de l’élevage de Michel Roger dans la Manche ont réussi à battre au barrage Rolf-Goran Bëngtsson et son hyper expérimenté et très puissant Casall Ask, en reléguant la Portugaise Luciana Diniz et sa formidable jument Fit For Fun 13 à la troisième place.

_GD28950

Comme dans la finale de la Coupe du Monde à Las Vegas Pénélope a monté sa jeune jument calmement, sans pression pour lui donner de l’expérience dans le calme  – elle est naturellement guerrière, réactive et respectueuse  – et elle a enchaîné les deux manches sans faute se retrouvant au barrage parmi les quatre finalistes. Maikel Van Der Vleuten ave VDL Groep Arera C est parti le premier en déroulant un barrage juste mais sans prendre de risque avec sa jument KWPN de 10 ans, fille d’Indoctro (39.97). Luciana Diniz, très motivée et en confiance sur la fille de For Pleasure a serré les  deux virages, préparés par le chef de piste pour départager au mieux les concurrents et faire plaisir aux spectateurs, et a terminé le tour deux secondes plus vite en 37.97. Rolf-Goran Bëngtsson, le vieux renard suédois est arrivé sur la piste bien décidé à la battre. Casall Ask, son étalon vedette, désormais préservé pour ce genre d’épreuves fort lucratives, frappait le sol et sautait en beauté en puissance, en tournant court avec une belle élasticité. 37.82 – avec ce score Luciana était battue et Rolf-Göran rayonnait ne pensant pas – comme d’ailleurs personne – que la cavalière suivante puisse arriver à le battre. Pénélope n’avait rien à perdre, au pire, elle était quatrième dans le classement, elle a donc décidé de demander à la jument d’avancer – et celle-ci a répondu au-delà des espérances, en sauvant même un vertical qui s’est trouvé tout près de sa foulée de départ. Après l’avant-dernier obstacle Pénélope n’a pas dessiné de courbe dans les règles mais a coupé le virage en galopant fort, la jument a démontré une fois encore son agilité et la Normande termine en 36.86, avec une seconde d’avance !

_GD28736

Pénélope promène ses deux juments : Ratina et Nice Stephanie dans le sud de la France depuis le CSI de Bourg en Bresse et leurs résultats s’améliorent de concours en concours, ce petit voyage touristique étant une belle occasion de gagner en complicité. Pénélope et Nice Stephanie ont fait également un très beau barrage la veille, se retrouvant à la troisième place dans la grande épreuve de vendredi soir. Remarquée au Saut d’Hermès à Paris Ratina d’la Rousserie s’est déjà montrée très respectueuse et fiable. Elle touche rarement une barre et la cavalière, voulant calmer ses ardeurs naturelles, assurait les parcours très travaillés qui la classait sans faute mais pas très rapides – 8ème du GP d’Athina Onassis Horse Show à Saint Tropez le week-end avant.  On peut le dire sans se tromper beaucoup : Pénélope Leprevost a désormais un piquet de chevaux d’exception et elle est une cavalière d’exception dont les qualités techniques ne sont plus à démontrer et qui renforce également ses capacités psychiques à affronter le stress d’une finale.

Pour les autres cavaliers normands : Kevin Staut avec Elky van het Indihof termine 15ème après avoir fait une belle première manche sans faute – il fait une barre dans la deuxième manche, accélère et du coup fait encore 4 points. Julien Epaillard avec Cristallo ALM est 24ème avec une faute dans la 1ère manche. Simon Delestre, une faute dans la première manche mais sans toucher une barre dans la deuxième, remonte à la 7ème place, alors que Jérôme Hurel avec Ohm de Ponthual, très bien bien classé après le premier tour, fait un parcours catastrophique dans la 2ème avec 4 barres au sol.

Tous les résultats : http://www.globalchampionstour.com/events/2015/cannes/results/