EPAILLARD CONCLUT EN BEAUTE LE WEEK END DE DEAUVILLE

epaillard gagnant

Quel suspense ! Quel style ! Julien Epaillard gagne le Grand Prix du CSI 2*- premier concours international de ce niveau organisé par le PIC de Deauville.

GP 2et le podium

Après la rude épreuve de vitesse du samedi soir, les cavaliers participants au CSI 2* ont eu le plaisir de découvrir un Grand Prix assez coulant de 16 efforts, sans grosses difficultés apparentes mais qui a eu l’avantage de ménager les chevaux après des épreuves précédentes sollicitant bien les jambes et le dos des montures.  Avec, en plus, un temps rallongé après le début d’épreuve, ce sont 18 cavaliers sur 60 qualifiés pour ce Grand Prix qui se sont retrouvés avec un parcours sans faute et dans le temps – la moyenne générale recherchée étant de 10 couples. 18 cavaliers sont donc partis à l’assaut du barrage qui – l’art de dessinateur du piste Jean-Paul Lepetit oblige – est devenu tellement sélectif que l’on a vu Laura Renwick, une cavalière britannique très étoilée et expérimentée se faire éliminer en se trompant de l’obstacle à franchir et Mathieu Billot quitter la piste à cause d’une double désobéissance de Shiva d’Amaury – à la recherche de vitesse il fallait sauter les obstacles avec un abord très serré en biais ce qui a visiblement déplu au jeune étalon. Le chef de piste a imposé aux couples une difficulté technique rarement vue – un réel demi-tour pour arriver sur l’obstacle suivant en toute vitesse et en déséquilibre, ce qui a éliminé pas mal de concurrents surtout dans la première partie de la liste de départ. Au final, ce sont trois cavaliers seulement qui ont réussi à boucler ce parcours sans faute. Les cavaliers d’expérience avec des chevaux aguerris, rapides et surtout très souples. Gilbert Doerr avec Quito de Kerglenn (Diamant de Semilly) a été le premier à réussir un sans-faute en 38.88 et en combinant la vitesse et l’expérience des abords. (photo à la remise des prix)

gilbert la remise des prix

Tony Hanquinquant plus loin sur la liste de départ a pu éviter les pièges en soignant les distances, ce qui avec sa jument Oxygène d’Eglefin (Calisco du Pitray) naturellement très rapide lui a assuré un sans-faute en 39.33, derrière Gilbert. (photo Tony à la remis des prix)

tony la remise des prix

Et le dernier à partir, Julien Epaillard avec Safari d’Auge (Diamant de Semilly), a démontré tout son art équestre et Safari d’Auge – réactif et complètement en confiance – ont réussi à terminer le parcours en 37.17. Julien Epaillard qui mène sa carrière d’une manière indépendante en apparaissant dans les grandes épreuves internationales a donc démontré au public de Deauville tout son talent ! (photo) Le cavalier normand a fait il y a une semaine de beaux classement au CSI 5* de Stuttgart et Safari d’Auge y a couru sa première grosse épreuve à 1,50m. « C’est un cheval d’avenir et j’y crois beaucoup », a déclaré le cavalier qui a l’intention d’engager le cheval dans les concours 5*. En plus, c’est un cheval qui porte le nom du Pays d’Auge, ce qui fait, forcément, plaisir à la Normandie -terre de cheval.

julen epaillard

Dans le Grand Prix 1*, couru au début de l’après-midi ce sont 11 couples qui se sont retrouvés au barrage et quatre d’entre eux ont signé un double sans-faute. C’est Christophe Grangier sur Winsome Van De Plataan qui se place en haut du podium en 36.56 secondes. (photo: la remise des prix)

christophe grangier 1er GP 1 etoile

Le Belge Freddy Demuynck est deuxième avec Dirigent Van Het Polderhof en 36.79 – ce sont donc les deux chevaux belges qui se retrouvent en tête. Philippe Rozier avec Story de Preuilly (Berlin) est troisième.  (photo: Philippe Rozier)

GP 1 et  3me Philippe Rozier

Côté coulisse – public assez nombreux est venu assister aux épreuves ce dimanche – bien couvert car le froid est vraiment saisissant dans le manège et ce serait une bonne idée d’y mettre un peu de chauffage histoire de chauffer l’ambiance. Il y a aussi le problème de parking – décidément trop petit pour accueillir le public prévu pour suivre les épreuves d’un tel niveau.

ALEXANDER FONTANELLE PARFAIT A MADRID

alexander fontanelle 3ème à Madrid

A Madrid, où se déroulait du 27 au 30 novembre la sixième étape de la Coupe du Monde FEI Jumping on a eu également le droit à un lot de surprises. La surprise numéro 1 vient d’Alexander Fontanelle avec Prime Time des Vagues (Diner’s Time), son hongre SF de 11 ans. Envoyé par Philippe Guerdat pour essuyer les planches dans le Grand Nord où personne n’avait envie d’aller, Alexander et son cheval sont d’abord assez surpris et déboussolés se retrouvent à la fin de classement dans le Grand Prix d’Oslo, mais l’étape suivante à Helsinki il est déjà 9ème au Grand Prix. Appelé de nouveau par Philippe Guerdat, il ne rate pas sa chance et son cheval répond magnifique, ce qui lui donne une place au barrage et une place sur le podium, à une demi-foulée (01 centièmes de secondes) derrière Edwina Tops Alexander avec Lintea Tequila, sa jument Holsteiner. « Je suis vraiment très content de mon cheval. Il a très bien sauté ce week-end. Je n’ai pas très bien monté ma première ligne, j’ai fait huit foulées entre le un et le deux alors que je pensais en faire sept, mais je suis content du reste. Pour le barrage, j’ai refait une foulée pour entrer dans le double, ça m’a couté la victoire mais je suis très satisfait de ma troisième place », déclare le jeune cavalier de 24 ans.

Carlos Lopez and Miguel Angel Palmer_0

La deuxième grande surprise vient de vainqueur Carlos Lopez, le sympathique cavalier colombien installé en France et de son grand et en apparence pas très souple hongre Selle Français Prince de la Mare (Bequin de Moens) qui remporte la sixième étape de la ligue européenne du circuit FEI Coupe du Monde 2014-2015, en réalisant un double sans faute en 38,69sec à l’issue d’un barrage composé de 11 cavaliers de toutes les nationalités. Le cavalier a ainsi une belle victoire internationale à inscrire sur son palmarès.

Les autres cavaliers français n’ont pas réussi à entrer sur la piste du barrage : Kevin Staut avec Estoy Acqui de Muze HDC est 15ème avec 4 points, Olivier Robert 20ème avec 4 points également. Une très grosse déception pour Patrice Delaveau avec Lacrimoso qui a du mal à se motiver pour la Coupe du Monde et fait tomber 3 barres. Pareil pour Jérôme Hurel et son Quartz Rouge.

GOD SAVE THE QUEEN SAMEDI A DEAUVILLE

la victoire en riant

Il fallait s’y attendre… Puisque Jean-Paul Lepetit a dessiné le parcours de CSI 3* de Saint-Lô à la hauteur de 5 étoiles, celui de Deauville est forcément griffé à la hauteur de 3 étoiles. C’est donc un parcours difficile, avec la bonne hauteur de 1,45m, pas de triple mais 3 doubles composés d’oxer-vertical, en demandant aux cavaliers de garder de bonnes distances et aux chevaux de s’élargir et de revenir ensuite sur la hauteur du vertical qui a accueilli les cavaliers de l’épreuve 2* du samedi l’après-midi. Photo: le gagnant Matthieu Sampson à la remise des Prix et au barrage

sampson matthiew barrage

Ayant pour mission d’être sélectif et avec un temps imposé très court, le parcours a posé des problèmes, même aux couples les plus expérimentés, comme Timothée Anciaume avec Quorioso Pré Noir. Sur 78 partants 9 seulement se sont retrouvés sans faute et conviés à participe « à la finale » donc à un barrage. Cinq Français et quatre Britanniques figuraient parmi les meilleurs – la bataille internationale allait donc être très serrée. Parti les dernier, le jeune Matthiew Sampson avec Handyman avait de la rage de jeune loup et en 35.17 secondes, il a réussi à vaincre Reynald Angot avec Palavane de Sully (Rosire), très fraîche et à l’écoute qui, en 35.61, venait juste de se placer en tête en espérant la victoire pendant quelques secondes (photo).

reynald angot

La troisième place revient à une des révélation de ce concours Pretty de Bochard, une fille de Lando, petite fille de Grand Veneur, montée par Stanislas Lafond (36.65) d’un tempérament rappelant une certaine Ornella Mail (ruades en moins), très généreuse et capable de sauter haut et vite, il faut juste canaliser son énergie débordante et anxieuse. (photo)

stanislas lafond et pretty du bochard

A la quatrième place on trouve Graham Lovegrove avec Alfie 192 (37.03) suivi par Joe Whitaker avec Lola V – avec le meilleur temps de 34.47 mais une faute. La seule cavalière de ce barrage, la Britannique Laura Renwick avec Rembrandt Blue, fils de Mister Blue est 6ème . Sur la photo: Laura et Rembrandt Blue

laura renwick et rembrandt blue

Baptiste Couperie avec Ugaulin de Bosquetiau (cheval belge, fils de Kashmir) prend la 7ème place avec 4 points également, Alexis Gautier avec Sherie Star (Diamant de Semilly) et 8ème et Tony Hanquinquant avec Oxygène d’Eglefin (Calisco du Pitray) 9ème – les deux faisant tomber 2 barres. (photo)

tony

Une mention spéciale va pour Sorrento du Plessis (Calin du Plessis), un jeune cheval de 8 ans, monté par Geoffroy de Coligny, classé 11ème avec 1 faute du temps qui est un cheval d’espoir – respectueux, sérieux, appliqué et bondissant, il faudra le suivre avec attention. (photo)

geoffroy de coligny et sorrento du plessis

Et on a eu plaisir de suivre le beau parcours de cavalier Chilien Tomas Couve Correa avec Six Juin de la Polka, 12ème, également avec 1 point de temps dépassé – on a eu très peur pour lui aux JEM de Caen, où il a été victime d’une très mauvaise chute. Visiblement tout va bien et nous en sommes très heureux !

tomas couve correa et six juin de lapolka

 

JULIEN MESNIL IMBATTABLE LE VENDREDI A DEAUVILLE

podium 28

Le grand rendez-vous de jumping international bat son plein à Deauville ce week-end du 28 au 30 novembre. Le CSI 2*, organisé pour la première fois par le PIC de Deauville, combiné avec un CSI 1*  réunit un bel ensemble de cavaliers venus, pour certains, s’entraîner avant les Gucci Paris Masters le week-end prochain à Paris.

Ouaddar et Cordano Sitte Z

Abdelkedir Ouaddar, pour le Maroc (la photo), Guy Williams et George Whitaker pour la Grande Bretagne sont les noms les plus connus, mais les représentant de La Belgique, de la Suisse, des Pays Bas, de l’Allemagne et du Qatar sont également au rendez-vous. Du côté français on peut admirer, entre, autres, Pénélope Leprévost, Timothée Anciaume – Champion de France Pro Elite en titre, Philippe Rozier, Axelle Lagoubie –Championne de France des cavalières 2014 (photo avec Regain d’Helby),

axelle et regain

Alexis Gautier, Olivier Guillon, Marie et Adeline Hécart… Alors que dans le concours à 1* on pourra admirer Guillaume Canet et Charlotte Casiraghi. Photo: Pénélope Leprévost et Ratina D’La Rousserie

penelope et ratina d'la rousserie

Tous les parkings sont pleins de camions, les boxes remplis – le vendredi, l’épreuve vitesse à 1,40m qui permettait aux vingt meilleurs couples de se qualifier pour le Grand Prix du dimanche, on a enregistré le nombre record de 111 passages – nombreux cavaliers présentant deux montures. Le parcours, d’apparence classique, a posé un certain nombre de difficultés aux cavaliers – la petite piste du manège et Jean-Paul Lepetit à la mise en scène des obstacles ont eu le don de surprendre  les chevaux et de poser des difficultés techniques à leurs pilotes. L’entrée du triple notamment, située en biais de la piste et qu’il fallait aborder en élargissant assez le virage, sinon, les chevaux se décourageaient et marquaient leur désaccord.

robert breuil qody de st aubert

Rarement vue – Julien Mesnil parti le premier avec Rubins des Bruyères (Oberon du Moulin) a fait un tour rapide et décomplexé en 63.41 secondes et ce résultat va se révéler imbattable – le couple marque ces derniers mois de très bons résultats dans les épreuves vitesse à ce niveau et se prépare pour Gucci Paris Masters. Emilie Stampfli avec Nikita du Luot, une jument SF de 13 ans, fille de par Flipper d’Elle pour la Suisse est deuxième avec le chrono 63.91 et Robert Breuil avec Qody de Saint Aubert (Fidji du Fleury, cheval belge),  troisième – le couple s’est fait remarquer au CSI 3* de Saint-Lô (photo).

tour d'honneur

Le classement général va se retrouver par la suite modifié car le règlement impose un double classement au-delà du nombre de cavaliers autorisés – exercice un peu compliqué.

Tous les résultats et listes de départs http://www.deauville-a-cheval.com/concours-de-saut-d-obstacles-international-1-poney