FINALE DU GLOBAL A DOHA ET DU GN DRESSAGE A SAINT LO

Rolf

C’était la finale du Global Champions Tour TRES CHAUDE et pleine de rebondissements. Scott Brash, troisième sur la ranking list a emporté la finale du circuit, Rolf-Göran Bengtsson conserve sa deuxième place en gagnant l’étape de Doha et Ludger Beerbaum qui avait 12 points d’avance, descend à la troisième place.

finale GCT

C’est un scénario d’une force dramatique incroyable qui s’est joué ce samedi l’après-midi sous la chaleur de la capitale de Qatar en présence de quelques spectateurs. Un stade énorme, une grande piste sur laquelle le chef de piste Italien a disposé des obstacles de 1,55 à 1,60m avec un triple et un double, pas de difficultés techniques « pièges » mais les distances un peu déroutantes et un vertical « habillé » d’une manière un peu étrange qui a causé quelques frayeurs aux chevaux, se terminant par des refus et même des chutes, comme celle d’Henrik von Eckermann ou de Kent Farrington. Le plus malchanceux – Ludger Beerbaum, 242 points, en tête après 13 premières étapes du Global Champions Tour qui a vu son rêve s’écrouler comme un château de cartes. Sa jument Chiara ayant eu quelques problèmes de petites coliques, Ludger a pris Zinedine, son étalon qui manifeste facilement sa mauvaise humeur, surtout après avoir touché une barre. Ludger sort de piste avec 17 points de pénalités, ce qui le prive forcément de deuxième tour. Rolf-Göran Bengtsson  avec son Casall Ask fait un très beau tour sans fautes, pareil pour Luciana Diniz avec son incroyable jument Fit Fot Fun 13– à l’écoute, en confiance et très aérienne, donnant l’impression de sauter un «petit 130 » là où les chevaux beaucoup plus puissants se retrouvent avec 8 points ou plus…(photo)

Luciana Diniz et Fit For Fun

Yann Candele, le Normand Canadien avec sa jument Selle Français rebaptisée Showgirl est le premier de faire un sans-faute  sur le parcours après une série de couples qui terminent avec une ou plusieurs fautes. Daniel Deusser avec Cornet d’Amour enchaîne le mouvement et Scott Brash et son meilleur cheval Hello Sanctos marque un point de temps dépassé, pareil pour Bassem Hassan Mohammed avec la petite Victoria – alors que le couple a fait un tour parfait dans une très belle entente.

Bosty, le Qoud’Coeur  

Bosty

La plus belle surprise du côté français vient de Roger-Yves Bost. Qoud’cœur de la Loge, qui a fait à Doha son deuxième concours 5* a fait preuve d’une capacité de concentration incroyable et a déroulé son tour à l’égale des chevaux les plus expérimentés – Philippe Guerdat semblait stupéfiait et nous aussi. Quand on pense que le couple se révélait à Saint-Lô il y a trois semaines à peine !  Le deuxième tour se terminait presque quand son jeune étalon  a fait tomber une barre  en le privant de sa « spécialité » – le barrage et lui donnant une 9ème place finale. (photo dessus). Simon Delestre avec Ryan des Hayettes qui volait au-dessus des obstacles a fait tomber une petite barre mais avec un second tour sans faute Simon se retrouve à la bonne 12ème place. Kevin Staut avec Estoy Aqui de Muze HDC a eu un peu de mal dans ce parcours difficile – 12 points au premier tour.  On a pu remarquer une belle sortie de « l’ouvreur » de l’épreuve : Philippe Rozier avec Rahotep de Toscane, 9 points au total mais un beau tour plein de sérénité (24ème). Alexis Borrin avec Marlou des Etisses n’était pas à la hauteur de l’épreuve et a préféré l’abandon.

Le barrage – la revanche de Bengtsson

Rolf Goran Bengtsson la victoire

Ils étaient que trois à réussir un double sans faute et sans dépassement de temps : Yann Candelé fait tomber une barre et se retrouve troisième avec 67,500 euros. La sympathique Luciana Diniz avec sa formidable jument Fit For Fun 13 qui nous rappelle une autre fille de For PleasureFlora de Mariposa, la jument de Pénélope Leprévost – deuxième sur le podium avec 90 000 euros de récompense. Et, enfin, Rolf-Göran Bengtsson qui prend sa revanche sur la finale des Jeux Equestre à Caen. Casall Ask prouve sa belle forme, sa force et sa disponibilité – ils forment manifestement un des plus beaux et des plus fiables couples équestres du moment. Mais ça, on le savait déjà. Récompense de 148 000 euros pour son incontestable première place.

Scott Brash, numéro 1 mondial et le gagnant du circuit GCT 2013 est de nouveau le premier – sa 4ème place lui donne un total de 243 à l’égalité avec Bengtsson, mais à égalité de points c’est le nombre de victoires qui départage les deux leaders et Scott Brash – 1er à Cannes, Estoril et Londres, avait l’avantage. Un million d’euros vont être réparti  parmi les 18 meilleurs, dont 295 000€ au 1er – on comprend pourquoi le numéro 2 et 3 font un peu la grimace sur le podium…

LA FINALE DU GRAND NATIONAL DRESSAGE A SAINT LO

finale Gn dressage

Pour la troisième année consécutive, c’est dans le manège du Centre de Promotion de l’Elevage de Saint-Lô que se clôture ce week-end le circuit du Grand National FFE Equidia Life de Dressage – c’est la sixième et ultime étape du circuit. Plus d’une cinquantaine d’épreuves dans les catégories Pro, Amateur, Tournée des As et Para-équestre sont au programme de ces trois jours de compétition organisés par l’Association Normandie Dressage. Seize couples se sont retrouvés au Grand Prix – c’est beaucoup car les étapes du Grand National du Dressage brillent souvent par l’absence des engagés !  Malheureusement, cette fois ce sont les tribunes qui brillaient par l’absence du public…

grand national

La championne de France, Stéphanie Brieussel, confirme en remportant à Saint-Lô la dernière étape du Grand National de dressage en compagnie d’Amorak, noté à 70,980% pour l’Ecurie Childeric Sellier – Racephoto. Claire Gosselin est 2ème avec Karamel de Lauture(67,90) pour l’Ecurie Equidia Life. Jean Philippe Siat est 3ème avec Tarski van de Zuuthoeve  (67,28) pour l’Ecurie Kineton Sellier Paris – Bottes Konig’s.

Pro Elite Grand Prix Spécial de la Ville Saint-Lô le dimanche a également été emporté par Stéphanie Brieussel avec Amorak (71,43), suivie par Claire Gosselin sur Karmel de Lauture (67,35) et Françoise Kloninger en compagnie de Taurus (63,176).

L’éprise libre en musique – marquant la finale de la Coupe de France a été dominée par Jean Philippe Siat sur Tarski van de Zuuthoeve qui se retrouve à la deuxième place de la finale. Sarah Casanova avec Ulan est deuxième à Saint Lô et c’est elle qui est sacrée la Championne Nationale de la KUR. Les deux cavaliers font partie de l’écurie Verneuil Dressage. Troisième à Saint-Lô et septième place au rang nationale revient à Marie-Emilie Bretenoux sur Don Quichotte pour le Centre Hippique de l’Isle Adam. Ils étaient que trois à participer à cette finale de Saint-Lô – on se demande alors pourquoi organiser les événements d’envergure pour les cavaliers absents!

L’année 2015 sera marquée par les Championnats d’Europe et les couples français doivent se retrouver parmi les six premières nations pour espérer une place aux JO. Pourtant, les cavaliers français négligent les événements type Grand National. Jean Morel de la FFE confiait à Ouest-France : C’est un circuit incontournable pour préparer les concours internationaux et les grandes échéances. Les cavaliers de dressage ont tendance à bouder les circuits nationaux et à mettre en quelque sorte la charrue avant le cheval. Ils n’étaient que 5 engagés au Championnat de France Pro Elite.

Tous les résultats http://www.worldsporttiming.com/results/grand-national-saint-lo-2014-65/-4444/26-grand-national-ffe-equidia-life-prix-du-conseil-general-26/results.html