LE CSI DE SAINT LO AUX ALLURES D’UN 5*

Bosty GP barrage

C’est Patrice Delaveau, le vice-champion du monde qui le dit, approuvé par le sélectionneur Philippe Guerdat : « Cette année, le CSI de Saint-Lô a pris des allures d’un 5* » Grâce à l’organisation, dirigée par le président Jean-Claude Heurtaux et soutenue par la Ville, l’Agglomération de Saint-Lô, le Conseil Général et la Région et grâce au travail remarquable du chef de piste Jean-Paul Lepetit, capable de mettre en scène les parcours à la difficulté variable. « J’ai remarqué que depuis 2-3 ans le concours de Saint-Lô se modernise devenant plus technique, plus subtile, sans faire la sélection sur la hauteur, forcément éprouvante pour les chevaux » explique le champion normand. Le public, qui vient nombreux pour applaudir les cavaliers et le chevaux issus souvent des terres normandes, a pu se rappeler les plus beaux moments des Jeux Equestres Mondiaux au Stade d’Ornano (mais sans attendre des heures pour pouvoir accéder aux tribunes). Le dimanche 26 octobre, quarante-cinq cavaliers sélectionnés au cours des épreuves précédentes se sont lancés sur le parcours du Grand Prix de la Ville et de l’Agglo de Saint-Lô doté à 45 000 euros – à l’arrivée ils étaient six seulement à  terminer un parcours sans-fautes. La mise en scène du chef de piste a réussi à créer les difficultés techniques sans pousser les chevaux dans le rouge par la hauteur – les obstacles placés à la sortie des virages et une ligne droite composée d’un vertical, d’un oxer et d’un vertical en direction de l’écran ont posés des problèmes à la plupart des couples. Le duel final a opposé donc, comme dans les meilleurs westerns, deux concurrents qui s’affrontent sur les pistes depuis 30 ans : Patrice Delaveau avec sa « star de l’écran » Ornella Mail HDC, la très spectaculaire fille de Lando et Roger-Yves Bost avec Qoud’Cœur de la Loge, fils de son formidable étalon Idéal de la Loge. Le vice-champion du monde contre le champion d’Europe – on pouvait difficilement rêver mieux. Bosty a pris tous les risques en demandant des sauts acrobatiques au cheval qui a joué le jeu avec une confiance totale. «C’est un étalon très gentil et très tranquille, on se connait très bien et il est capable de tout donner au barrage » – a confié le cavalier qui a bouclé le tour en 41.83 secondes. (photo)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et voici la vidéo de ce tour acrobatique: https://www.youtube.com/watch?v=2-_RaXOHupQ

Patrice Delaveau avec un beau tracé optimal mais avec Ornella Mail mettant toujours de l’énergie et du temps dans les lancés des postérieurs s’est retrouvé derrière en 42.44 secondes. (photo) « Je la connais très bien cette jument, je la monte depuis qu’elle a 6 ans, a confié Patrice. Elle est très gentille à la maison mais impossible dès qu’on monte sur son dos. J’ai tout essayé et j’ai fini par me dire qu’il n’y avait rien à faire, il fallait la prendre comme elle est. Elle gagne quand même beaucoup mais il faut vraiment savoir composer avec elle, sinon on pourra même pas sauter 1,30. » On veut bien le croire….    

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et vidéo du champion au barrage: https://www.youtube.com/watch?v=YeSjc6QaFSA

A la troisième place Amy Graham, la plus Normande des Australiennes, a fait un parcours parfait avec son hongre Bella Baloubet, fils de Baloubet du Rouet – rapide, précis et qui semblait facile en 42.65 secondes. (photo) Le week-end a été exeptionnel pour Amy qui a été couronnée du titre de la Meilleure Cavalière et son cheval a été sacré Meilleur Cheval.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La vidéo du barrage de la Meilleure Cavalière du Concours: https://www.youtube.com/watch?v=mHOJj83L6io

A la quatrième place on retrouve Timothée Anciaume avec OlympiqueLibellule (photo) et à la cinquième le Marc Houtzager pour Les Pays Bas sur Opium, son cheval de 18 ans. Le club très select des barragistes se ferme avec Tony Cadet avec Consul de la Vie Z.  Les barragistes ont donné un spectacle à couper le souffle et le public, debout n’a pas fini de les applaudir jusqu’à la fin d’une remise des prix pourtant assez longue.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le même dimanche Prix du Conseil Général de la Manche – l’épreuve vitesse à 1,40m a été emportée par Reynald Angot avec Quastor de La Vallée, fils de Mister Blue en 35.77, suivi par Roger-Yves Bost, décidément en forme, avec Sydney Une Prince, une jeune jument SF de 8 ans, fille de Baloubet du Rouet en 36.10 secondes (les deux sur la photo)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

SAMEDI 25 octobre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Timothée Anciaume, Vanessa Mannix, Alexis Gautier – voilà le tiercé gagnant du samedi soir à Saint Lô dans l’épreuve Grand Prix CSI 3* 1,45m aux couleurs de la Région Basse Normandie. « C’était une belle épreuve vitesse » a déclaré le gagnant Timothée Anciaume, visiblement content d’Eros (Querlybet Hero BWP) qui a sauté « de mieux en mieux au fur  et à mesure du parcours », le terminant en 63.26 secondes. Visiblement après son titre du Champion de France Pro Elite le cavalier Haut-Normand a le vent en poupe et n’a pas fini d’emporter les titres et les épreuves….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A la deuxième place la cavalière canadienne Vanessa Mannix avec Dooley’s Deluxe (Dinglinger SACHS) – photo – partie avec le numéro 13 et qui est restée longtemps en tête du classement avec le chrono 63.95. La belle surprise vient d’Alexis Gautier et de sa Sherie Star, la fille de Diamant de Semilly de 8 ans, comme toujours sérieuse et appliquée (64.42). Alexis se disait évidemment « très heureux ». (photo dessous)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un autre Normand, Laurent Goffinet avec Qantar des Etisses, fils de Quick Star termine quatrième en 64.62 et notre jeune et très prometteuse cavalière Normande Axelle Lagoubie, (photo) Championne de France des Cavalières en titre se retrouve cinquième avec Regain d’Helby, un hongre explosif de 9 ans, fils de For Pleasure qui peut sauter très bien à condition de bien canaliser son énergie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Patrice Delaveau qui a fait un gentil tour de travail avec Lacrimoso HDC revenant doucement à la compétition se classe septième. Bref, un beau casting très normand pour une épreuve belle et spectaculaire.

VENDREDI 24 octobre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’épreuve du Crédit Agricole CSI3* à 1,45m, qualificative pour le Grand Prix du dimanche et dotée à 24 000 euros a réuni  logiquement tous les cavaliers ce vendredi 24 octobre. Le parcours était technique mais pas trop difficile – du coup sur 70 participants trente-trois se sont retrouvés au barrage. C’était parfait pour la trentaine qui devait être qualifiée pour le Grand Prix mais paraissait nombreux pour ce niveau de compétition. Le chef de piste a donc mis en place un barrage fort sélectif avec des franches galopades suivies des doubles « serrés » qui a très vite mais les points sur les i… La victoire, il fallait la chercher avec des chevaux capables d’une belle rapidité et d’un retour à l’équilibre dans une seconde. Pendant un moment c’est Mathieu Billot qui est resté en tête avec Pardoes (Koriander) en 38.24 secondes – Pardeos n’étant pas le cheval le plus rapide du cavalier Normand. Ensuite une autre Normande, Pénélope Leprévost avec sa petite, très bondissante et très rapide Sultane des Ibis (Quidam de Revel) avec 37.09 secondes a fait un parcours magnifique et on était quasiment certain de la retrouver en tête car malgré une attaque en force de Jérôme Hurel sur OHM de Ponthual (Voltaire) il a été bien obligé de rester derrière avec 37.36 secondes. En partant vers la fin Amy Graham, l’Australienne, avec son déjà très expérimenté et rapide étalon Bella Baloubet, fils de Baloubet de Rouet a réussi à battre Pénélope de 0.03 secondes (37.06) ! Une victoire arrachée en un souffle, comme aux courses ! Jérôme Hurel reste à la troisième place. Photo: Pénélope Lerévost et Jérôme Hurel pendant la remise des Prix

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La cerise sur le gâteau de la soirée c’était l’épreuve de puissance « l’épreuve de 6 barres » qui a rassemblé 10 cavaliers, dont 9 sont venus courageusement affronter l’imbattable Johnny Boy II avec Jean-Marie Martin qui gagne traditionnellement les concours de puissance auxquels il participe. Johnny Boy II a donc franchi les 2 m, (photo)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alexis Deroubaix avec Scredo et Emma O’Dwayer avec Cramento se sont partagé la deuxième place en franchissant 1,90m et Mathieu Billot a franchi sans faute 1,80m avec Singulier Tame.

JEUDI 23 octobre

La première épreuve 3* jeudi soir (Prix Hotels Ibis Mercure) à 1,35m  a été emportée par Edward Levy avec Quina (Quo Vadis), une jument Westf, Clément Boulanger est deuxième avec Sweet Phir (Quercus du Maury), hongre SF et Marc Le Berre troisième avec Pampa de Gerdi (Vicomte de la Loge), jument SF. Pénélope Leprévost avec Sultane des Ibis est quinzième alors que Patrice Delaveau avec sa jeune Geisha fait un tour de travail et se place 38ème.

Tous les résultats : http://www.jump-results.com/OPEN/stlo14/9.pdf

CHAMPIONNAT DES ETALONS SELLE FRANCAIS

Vendredi l’après-midi on a pu vivre la présentation des finalistes des Etalons de 2 ans et la première partie des Masters des Etalons de 4 et 5 ans. Le Champion de France de 2 ans se prénomme Cher Epoux, c’est un fils de Network et le petit-fils de Qyou de Longvaut.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vidéo du champion :https://www.youtube.com/watch?v=2n7v1yZ6ICs

Vigo CC, un jeune étalon « maison » retenu par un syndicat Vigot CC de Saint-Lô qui a obtenu dans la première manche la meilleure note de 54 points. Photo: Vigo CC pendant les Masters Etalon

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Samedi 25 octobre on a découvert des Champions de France des étalons de 3 ans. C’est un étalon Selle Français pur- sang français qui a été sacré le champion de France : Balko d’Elle, fils de Diamant de Semilly, petit-fils d’Allegreto. (photo)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et vidéo de Balko: https://www.youtube.com/watch?v=VB582GQ5UaA

Les Masters Eperon des étalons de 4 ans se sont terminés par la victoire d’un autre fils de Diamant de Semilly, Andiamo de Semilly (mère par Muguet du Manoir). En tête des 5 ans on retrouve Vittorio de St Simeon par Lauterbach (mère par Elf III). Vigo CC en tête de la première manche n’a pas pu repartir, malheureusement.

Ventes NASH

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les ventes NASH des chevaux de 3 an se sont déroulées le samedi et le dimanche dans l’ambiance, comme toujours, surchauffée.  Samedi sur 47 chevaux présentés, 27 vendus avec une moyenne de 10 000 euros.  Call me Casall, fils de Casall a été vendu à 34 000 euros, alors que le dimanche c’est Bilirubine de Vains, fille de Jasper Bleu et Isoline III, par Damoiseau d’Or a fait envoler les enchères vers les 30 000 euros – mais le propriétaire a préféré la racheter (photo).

Et la présentation des foals…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est bien dommage que Cheval Normandie n’a pas vraiment communiqué autour de la foire aux foals organisée à côté du manège accueillant les Ventes Nash… Et pourtant ils étaient là… Voici la belle Etna de Francaa, fille de l’Arc de Triomphe et de Patchwork du Hautbois (Limbo) présentée par Mme Caroline Dubois de Fierville les Mines.

LES COUPS DE CŒUR

La soirée s’est terminée très tard et dans une ambiance très festive. C’est une épreuve pour le compte des poulains de cœur et au bénéfice des « Clowns de l’espoir », apportant le sourire aux enfants dans les hôpitaux qui s’est courue tard samedi soir. Des couples composés d’un cavalier professionnel et amateur partaient à la chasse au chrono. L’engagement de cœur était réel pour les participants – Clément Boulanger l’a même payé par une chute avec son cheval. Le spectacle et l’ambiance surchauffée a fait de ce moment un moment de cœur… emporté par le couple composé de Nils Vilain (photo) et de très jeune et rapide Mai Huguenin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les traditionnelles ventes de saillies des étalons de sport ont également apporté une jolie d’environ 10 000 euros somme au « Clowns de l’espoir » – il faut remercier les étalonniers d’apporter chaque année une belle contribution à cette action caritative.