7 SEPTEMBRE LA FINALE A QUATRE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

PATRICE DELAVEAU avec Orient Express HDC pour la France, BEEZIE MADEN avec Cortes’C’ pour les Etats Unis, ROLF GORAN BENGTSSON avec Casall Ask pour la Suède et JEROEN DUBBELDAM avec Zenith SFN pour Les Pays Bas – voilà le quartet qui va s’affronter ce dimanche au cours d’une épreuve aussi éprouvante pour les chevaux que spectaculaire pour le public – « une tournante ». Les cavaliers vont faire le premier tour avec leurs chevaux et passer ensuite sur les chevaux de leurs adversaires. Photo: Beezie Maden et Cortec’C’

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ces quatre cavaliers ne sont pas là par hasard, ce n’est pas le résultat d’un tirage au sort – a tenu à souligner le chef de piste Frédéric Cottier. Ce sont les plus expérimentés, les plus aguerris et ils méritent largement de se retrouver dans cette finale. Photo: Rolf Goran Bengtsson

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Car elle était très éprouvante et tout aussi passionnante cette finale du samedi en 2 manches, qui a vu s’effondrer les champions et, parmi eux, trois cavaliers français – tous les espoirs et toute la pression du public se sont alors portés sur Patrice Delaveau. Photo: Patrice et Orient Express

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

D’abord la première manche a apporté son lot de surprises – pour commencer les Allemands Christian Alhmann et Ludger Beerbaum ont décidé d’abandonner la partie. D’autant plus méritant sont ceux qui, comme Steve Guerdat ou Edwina Tops-Alexander, ont décidé de se battre malgré le score qui les mettait en dehors de la première dizaine. Le champion olympique en titre, Steve Guerdat, sera le premier à faire un sans-faute avec son Selle Français Nino des Buissonnets. Sans-faute aussi pour l’Américain McLain Ward avec Rotschild et l’Allemand Daniel Deusser, avec Cornet d’Amour, tous les deux relancés dans la course à la qualification ultime. C’est une déception pour le vice – champion olympique en titre, Gerco Schröder, qui sort avec douze points de Glock’s London et décide de ne pas repartir en seconde manche. En revanche con coéquipier Jeroen Dubbledam sur Zenith SFN signe est très beau sans-faute et remonte dans le classement. Simon Delestre avec Qlassic Bois Margot fait tomber trois barres, Kevin Staut avec Rêveur de Hurtedbise HDC semble  assez serein mais la fatigue du jeune cheval entraîne  huit points et Pénélope Leprevost provoque une mésentente avec la jeune Flora de Mariposa qui se solde par une chute pour la jument et la cavalière dans la rivière -heureusement sans gravité. Parmi les quatre couples en tête, seuls Rolf-Göran Bengtsson avec Casall Ask et Patrice Delaveau avec Orient Express ont réussi à signer un parcours sans-faute. L’outsider Danois Sören Pedersen craque et fait 12 points en perdant ainsi toutes chances de finale, tandis que Beezie Madden fait sa première barre du concours. Photo: Bertram Allen

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ils ne sont que vingt-et-un à prendre le départ de l’ultime parcours alors que  la pression ne cesse de monter. Marcus Ehning signe un parcours parfait avec son imposant Cornado NRW qui va le placer 10ème. Le benjamin Betram Allen avec Molly Malone V est de nouveau sans faute et semble très à l’aise – il sera classé 7ème.  Abdelkebir Ouaddar avec Quickly de Kreisker qui donne toujours au public un incroyable spectacle de ruades en alignant des sans-fautes (il n’a pas touché une barre de concours, mais il n’aime pas les rivières !) ce qui lui donne une très belle 13ème place – sur les 160 couples au départ, ça se fête !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La pression monte d’un cran après les parcours sans-faute de Jeroen Dubbeldam avec Zenith SFN et McLain Ward sur Rotschild qui finira cinquième à 0,35 point du quatrième – c’est rageant mais c’est le sport. Daniel Deusser perd toutes ses chances en laissant tomber une barre ce qui le place 6ème mais derrière, Beezie Madden montre une fois encore qu’elle a des nerfs en acier et son cheval toujours du répondant – et la voilà dans les quatre premiers. Pareil pour Rolf – Goran Bengtsson. Patrice Delaveau, parti en dernier, a 20 000 milles spectateurs du stade, la Normandie et la France équestre sur les épaules.  Il a su gérer, le cheval lui a donné le meilleur  il a fait encore un sans-faute – le public était debout plus que heureux, et lui, soulagé.

C’est vrai que je suis soulagé,  il faut comprendre que j’habite à 40km d’ici et tous les jours depuis six mois on nous parle de cette échéance. Alors on avait une pression énorme, c’était impensable de ne pas repartir avec une médaille. Donc la médaille d’argent par équipe le jeudi c’était du bonheur et aujourd’hui je me devais de me retrouver en finale. C’est fait, je suis  soulagé mais il ne faut pas que je reste dans cet état d’esprit, il faut que je me reconcentre pour ne pas repartir avec une médaille en chocolat… Photo: Patrice et Beezie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Patrice Delaveau et Rolf-Goran Bengtsson manifestent une certaine inquiétude pour la forme physique des chevaux qu’ils ont été très sollicités et qui vont être mis à une rude épreuve ce dimanche. Jeroen Dubbledam n’a pas de tels états d’âme : Les chevaux sont en forme, sinon ils ne sauteraient pas si bien, et on est en présence des meilleurs cavaliers du monde. Nous sommes au Championnats du Monde et si on ne veut pas faire cette finale – on ne vient pas ici !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rendez-vous à 15h – au stade d’Ornano

 

Et aussi des nouvelles rassurantes concernant les cavaliers blessés au cours des Jeux

La cavalière de Costa Rica Claudia Romero Chacon blessée jeudi 28 août lors de sa chute sur l’épreuve d’Endurance des Jeux Equestres Mondiaux FEI AlltechTM 2014 en Normandie a été opérée le jour même suite à des fractures et des blessures internes.  Elle se repose et récupère actuellement à l’hôpital et devrait en sortir d’ici une semaine.

Le cavalier chilien Tomas Couve Correa qui avait fait une chute durant la seconde manche de la compétition de Saut d’obstacles au Stade d’Ornano lors des Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech TM 2014 en Normandie a été conduit à l’hôpital le soir de sa chute et en est sorti le lendemain matin, jeudi 4 septembre.


 [G1]n