MARC BOBLET: le bilan très positif

Marc Boblet et Noble Dream, gagne le Prix Special à Deauville

Avec le forfait d’Isabell Werth, vous avez finalement pu participer au Grand Prix Spécial. Comment avez-vous vécu la soirée d’hier ?

D’être 31e, forcément, j’étais déçu. Je n’étais pas très bien. Il faut être honnête, nous sommes tous des compétiteurs, ce qui veut dire que nous vivons des victoires, mais aussi des échecs. Et les échecs sont toujours assez compliqués à vivre. En plus, je n’ai pas vraiment eu le temps d’en tirer quelque chose de positif parce que j’ai tout de suite eu la nouvelle de ma qualification pour le lendemain. Je me suis retrouvé un petit peu dans le brouillard. Ce n’était pas si simple à gérer psychiquement.

Comment analysez-vous votre reprise ce matin ?

Je ne suis pas arrivé avec le couteau entre les dents en me disant que j’allais tout claquer. On sait aussi qu’en commençant dans le premier groupe, alors qu’il y en a encore cinq ou six derrière avec de supers cracks, on n’a aucune chance de gravir autant de places. Le but était donc de présenter à nouveau quelque chose de très fluide, et de mettre les points forts de la jument en valeur, ce que nous avons fait. Le piaffer était meilleur. Le passage, c’est sa force, donc pas de problème. Au galop, la jument manquait un petit peu d’amplitude et restait un peu trop avec moi donc il reste des choses à améliorer. Mais je suis aussi très content des pirouettes qui sont complètement calées. Tout cela évolue bien.

Quel bilan tirez-vous de ce championnat ?

Très positif. La jument montre que tout compte fait, on peut compter sur elle et que les choses évoluent. Et c’est vrai qu’au moment où nous avons commencé la saison à l’extérieur, après la Coupe du monde qui se passait très bien, nous avons eu quelque doutes car la jument était très chaude et peu contrôlable. Mais elle est très bien revenue. Là, nous avons déroulé deux reprises qui se passent beaucoup mieux. Cela prouve qu’il y a une vraie évolution psychique. C’est vraiment la chose la plus importante pour moi. C’est ce qui va me permettre de monter par la suite. Maintenant, nous croisons les doigts pour Arnaud. Il a fait une super reprise hier. C’était fabuleux. Nous souhaitons tout simplement qu’il fasse la même chose aujourd’hui.

Quelle est la suite de votre programme ?

Noble Dream va prendre un bon gros mois de vacances. Ensuite j’ai quelques idées pour faire évoluer les choses et nous allons sortir cet hiver. Nous n’allons peut-être pas entièrement faire la saison Coupe du monde. Il faut voir comment cela se passe. J’ai aussi d’autres chevaux, mais il faut qu’elle et moi continuons à courir cet hiver. Nous avons besoin de nous retrouver sur le terrain sinon on perd trop de sentiment.

D’après le site http://www.normandie2014.com/