Arnaud Serre: Zut, tout le monde a vu ma faute…

Arnaud Serre

Le cheval semblait en possession de tous ses moyens aujourd’hui malgré son petit épisode de colique il y a une dizaine de jours… Comment analysez-vous votre reprise ?

Nous avons bien préparé le cheval. Nous avons fait en sorte qu’il soit en forme aujourd’hui. Concernant son souci de colique, il est tout de suite rentré en clinique et cela s’est réglé rapidement. Donc il n’a pas perdu d’état. Au stage de préparation, il était très frais, mais c’était ce que nous voulions : un cheval frais et disponible. Et la reprise, je ne peux qu’être content ! Robinson n’a que neuf ans.

Le cheval a fait deux fautes sur la dernière diagonale de trot allongé, que s’est-il passé ?

Ce n’est pas son point fort, on le sait. Sur les premiers allongements, j’ai été timide, car je voulais assurer pour l’équipe. Je sais que c’est son pêché mignon, surtout quand il y a beaucoup de pression comme ici. L’atmosphère est super sympa. On se sent vraiment porté, mais du coup, le cheval était un peu tendu. Dans tout mon travail, il était disponible, mais je ne voulais pas prendre de risque. Au dernier moment, j’ai voulu remettre un coup d’accélérateur et il m’a dit non ! (rires) Donc j’ai arrêté de lui demander parce que je ne voulais pas qu’il parte au galop.

Justement, on sentait une vraie ferveur du public, prêt à exulter sur la dernière ligne. Comment ressent-on cette ambiance en piste ?

Ce qui est vraiment impressionnant, c’est quand on entend le public faire « oh » lorsque l’on fait une petite faute. On se dit « zut, tout le monde m’a vu » ! (rires) Donc il faut rester concentré. Ensuite, c’est une super expérience.

Vous êtes qualifié pour le Grand Prix Spécial de demain. Comment allez-vous l’aborder ?

Je veux bien faire pour me faire plaisir. Ne pas faire n’importe quoi, car nous ne sommes pas là pour ça. Nous allons rester concentrés sur l’objectif. Ma femme Anne-Sophie est là pour m’aider à gérer la pression. Donc nous allons rester concentrés et ce soir, nous n’allons pas faire la fête. Demain, nous allons essayer de faire le mieux possible. Objectivement, nous n’avons pas de chance de rentrer dans la Libre, car le Spécial enchaîne trot allongé-passage, et le trot allongé n’est pas son point fort. Mais il fait un magnifique passage, donc il peut faire un parcours sans faute et bien faire. Si je conserve les points obtenus aujourd’hui, l’objectif sera vraiment rempli.