STAUT gagne à Paris et EHNING aussi

Kevin gagne à Paris

Samedi, 5 juillet Kevin Staut avec Silvana HDC a gagné le Grand Prix Longines dans un style magnifique, avec une Silvana détendue, disponible et rapide. Le temps imposé au début du barrage par Marcus Ehning sur Cornado NRW a été battu ensuite par Pius Schwizer sur Toulago. Kevin, en partant en dernier a « économisé » une demi foulée et a fait une belle accélération avant le dernier obstacle et voilà : la France a perdu contre l’Allemagne mais Kevin Staut a gagné à Paris !

KS et Sylvana

Une victoire d’autant plus joyeuse, que Kevin ne partait pas vraiment favori – Marcus Ehning avec Cornado NRW, Patrice avec Orient Express HDC et Daniel Deusser avec Cornet d’Amour semblaient en tête des paris. Malheureusement une petite mésentente entre Orient – super bondissant et d’une générosité sans limites – et son cavalier a fini par faire une grosse faute en privant Patrice de barrage. A la quatrième place on trouve une jeune Américaine Georgina Bloomberg sur Juvina qui a cumulé les sans-fautes tranquillement avec une jument de 13 ans avec pas mal d’expérience. Scott Brash se retrouve cinquième en demandant un maximum à Hello Annie ce qui lui donne le meilleur temps du barrage (40,05’) mais se solde par une faute. Le Suédois Rolf-Göran Bengtsson sur Casall ASK, très bien placé pour le barrage, avec un étalon en forme et qui semblait solide a chuté assez brutalement mais heureusement sans gravité. Photo: Pius Shwitzer sur Toulago

Pius Schwitzer sur Toulago

Pendant la conférence de presse, Kevin Staut, visiblement ému, a dédié sa victoire à sa jument qui est déjà âgée mais qui donne toujours le meilleur d’elle-même, à ses propriétaires , à ses grooms et à toute son équipe. Silvana amie Paris, elle y a gagné il y a six mois. Elle aime les petites pistes et l’atmosphère un peu électrique et aujourd’hui l’atmosphère est vraiment extraordinaire.  On peut essayer de gagner les épreuves comme ça des dizaines de fois sans succès  et je suis très heureux que cela m’est arrivé aujourd’hui.

A part la joie, la gloire et les points sur le ranking le gagnant touche 105 600 euros, le second 64 000, le troisième 48 000 etc… ce qui ajoute une petite touche à la motivation des cavaliers. Sur la photo: Georgina Bloomberg et Juvina

Georgina Blommberg sur Juvina
Sur les gradins les spectateurs fort nombreux – bravo à l’organisation de prévoir le système d’arrivée des spectateurs sans billets assis ou debout au bord de piste ! Une belle ambiance, un temps favorable et la Tour Eiffel au fond du tableau, c’était vraiment unique et merci à Virginie Coupérie –Eiffel de mettre en place cette belle idée. Photo: Marcus Ehning

Marcus Ehning sur Cornado NRW

Et Marcus qui sourit !     

Podium Gucci Gold Cup

Dimanche, au  Gucci Gold Cup, c’est Marcus Ehning avec Sabrina, la fille de Sandro Boy, qui a monté sur la première marche de podium en souriant, car il aime bien gagner à Paris ! Seulement sept cavaliers sur quarante se sont retrouvés au barrage – le très mauvais temps et la pluie diluvienne ont ajouté de la difficulté à un parcours assez délicat techniquement. Patrice Delaveau a ouvert la bataille avec Ornelia Mail qui a touché une barre et Simon Delestre a survolé les obstacles avec une très talentueuse, jeune jument de 8 ans Stardust Quinhon (Calvaro/Cabdula du Tillard/SF), dont on n’a pas fini d’entendre parler…  Malheureusement une faute sur le dernier obstacle le met à la cinquième place, juste après Patrice Delaveau. Maikel van der Vleuten avec VDL Groep Sapphire B est deuxième et la jeune Américaine Reed Kessler, entraînée par Marcus Ehning, est troisième avec Cylana. Au total, on retrouve cinq juments sur cinq premières places de l’épreuve !

Les Adieux à Itot du Château

au revoir ITO

C’était le moment le plus émouvant de ce week-end : la dernière apparition d’Itot du Château sous la selle d’Edwina Tops-Alexander. Le petit cheval avec un parcours incroyable, un guerrier qui a survécu au terrible accident de jeunesse pour survoler les plus grosses épreuves en apportant presque trois millions de gains à sa cavalière – prend sa retraite à 18 ans.  Itot est le fils de Tot de Semilly et de Sophie du Château par Galoubet A. C’est l’une des plus brillantes réussite de l’élevage français, révélée grâce au talent de Michel Hécart.

Vendredi 4 juillet, le premier jour de Jumping de Paris a été marqué par… le match de foot France-Allemagne. Les gradins étaient loin d’être remplis et on entendait régulièrement les cris de supporteurs au beau  milieu des parcours.

La première épreuve du matin – 1,45m avec un chrono différé a été emportée par Michel Hécart avec Nokia de Brekka (Quick Star/Apache d’Adriers SF). Michel a expliqué sa victoire en souriant : « Tous les cavaliers ont profité de l’épreuve pour s’entraîner et moi j’ai joué le jeu vraiment… »

Au début de l’après-midi les organisateurs ont prévu l’épreuve de puissance gagnée par Pius Schwitzer sur Chika’s Way (Caretino/Lord HOLST), une jument de 16 ans. Il est intéressant de remarquer la 8ème place de l’acteur-réalisateur Guillaume Canet sur Jumping Star Callius (Caretino HOLST) qui se place pour la première fois à côté des plus grands noms de la planète équestre mondiale. Ca promet !

BenMaherDOMX1186

On attendait bien sûr le Grand Prix du Quatar – 1,50m avec barrage. Quatre Français (dont trois Normands) se sont retrouvés au barrage : Patrice Delaveau avec Ornella Mail HDC (le plus rapide), Kevin Staut avec Oh d’Eole,  Michel Hécart avec Pache du Gué et Simon Delestre avec Stardust QuinhonJérôme Hurel tente une option impossible avec Quartz Rouge qui s’arrête net, en faisant passer son cavalier de l’autre côté de la barrière. Du coup, personne d’autre ne va tenter de refaire la même chose. Le premier tour est marqué par un passage de Grégory Whatelet qui va rester longtemps sur youtube… Vers la fin de parcours son Conrad a perdu le filet avec le protège –oreilles qui tapait contre ses yeux, mais a terminé un parcours sans faute en sautant les derniers deux obstacles pratiquement sans filet – qui est tombé définitivement après la cellule d’arrivée. Le cavalier n’avait plus aucun contrôle…!   Le barrage est emporté par Ben Maher sur Aristo Z – imbattable. Ils ont tous essayé de faire mieux – Kevin a signé le meilleur temps mais avec une faute – et c’est Abdelkebir Ouaddar avec Quickly de Kreisker est deuxième pour le Maroc (photo en bas). Le meilleur Français- Normand, Kevin Staut, est sixième.

_47Y0192

C’est la septième étape de Longin Global Champions Tour, présentée cette fois en association avec Gucci et les Champs de Mars vont afficher du beau monde du 4 au 6 juillet. C’est la première fois – grâce à l’initiative de Virginie Couperie-Eiffel – que GCT se pose ainsi dans un endroit de rêve – Les Champs de Mars au pied de la Tour Eiffel. Après La Verrière du Grand Palais  c’est un des lieux les plus visités de la capitale qui va accueillir le show donné par les meilleurs cavaliers du monde. Les billets gratuits ce sont arrachés en quelques  secondes car ces manifestations prestigieuses, de plus en plus nombreuses en France, font rêver tous les passionnés des chevaux et c’est bon pour le moral de la France-terre-de-cheval. La différence par rapport aux autres étapes de LGCT c’est la présence de Gucci et de son esprit d’élégance et d’ouverture. D’abord l’affiche crée par le peintre-poète-graphiste Robert Combas, dans l’esprit de Pégase, aérienne et graphiquement étonnante. Ensuite, la présence d’une épreuve niveau Grand Prix supplémentaire le dimanche : Gucci Gold Cup avec les obstacles à la hauteur de 1,60m. Jean-François Pignon avec ses chevaux en liberté et la Garde Républicaine seront là également pour élargir la gamme des plaisirs équestres et artistiques.

images

Elémént très important de programme : Les Adieux à ce petit cheval orgueilleux avec un cœur de champion : Itôt du Château aura sa dernière ovation publique le dimanche 6 juillet à 18h exactement.

itot-du-chateau-edwina-alexander

Quarante-cinq cavaliers seront au départ du Concours 5*. Les couleurs de la France et de la Région de la Normandie vont être représentés par Pénélope Leprevost, Patrice Delaveau, Julien Epaillard, Michel Hécart et Kevin Staut, accompagnés de Roger-Yves Bost, Simon Delestre et Jérôme Hurel. côtés. Paris marque un retour en force des cavaliers français qui ont (à part Bosty et Delestre) fait l’impasse sur la manche de GCT à Monaco. Les Français, qualifiés pour la finale de la Coupe des Nations peuvent « faire le show » en toute tranquillité, avec un seul enjeu de briller face à leur public et emporter le plus de gains possible. La Belgique sera représentée par le seul Grégory Whatelet et l’Allemagne par les trois mousquetaires : Ludwig Beerbaum, Daniel Deusser et Marcus Ehning. L’équipe Suisse avec Jane Richard Philips, Janika Sprunger et Flaminia Straumann, accompagnées par Pius Schwitzer fera bientôt aussi bien que celle des Etats-Unis, composée uniquement de cavalières : Georgina Bloomberg, Katherine Dinan, Laura Kraut et Jessica Springsteen. Abdelkabir Ouaddar sera là pour le Maroc, Luciana Diniz pour le Portugal, Scott Brash, Ben Maher, Alexandra Thornton et Michael Whitaker pour la Grande Bretagne. L’équipe de Quatar entraînée par Jan Tops sera au grand complet avec le vainqueur du GP de Monaco Bassam Hassan Mohammed.

Tout le programme: http://www.pariseiffeljumping.com/

Photos: Stefano Grasso pour LGCT