FAITES VOS JEUX!

MB au Test Event

Le vent des Jeux Equestres Mondiaux a soufflé ce mercredi 25 juin sur le Stade Michel d’Ornano qui a présenté sa belle piste aux nombreuses équipes étrangères venues s’entraîner et au public qui est venu goûter au spectacle qu’il ne pourra peut-être pas s’offrir le Jour J. Du coup pour l’épreuve du matin les gradins ressemblaient aux bacs à sable côté ambiance avec des enfants très présents et très actifs vocalement et le public pas très averti, mais très généreux et pas avare d’applaudissement. Quelques chevaux ont montré leur surprise face au stade et à sa sonorité – mais c’est le but même des organisateurs d’offrir la possibilité aux chevaux de faire la connaissance avec la piste qui n’a rien à voir avec une carrière classique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’épreuve du matin – au chrono différé à 1,35 m n’avait pas de difficulté technique particulière, la surprise venant surtout de la grandeur de la piste et de l’ambiance. Parmi trente-cinq partants, douze seulement ont signé des sans-fautes. Les cavaliers Français sont venus en nombre pour goûter aux Jeux que très peu d’entre eux vont vivre en réel et en direct. Le meilleur Français de cet épreuve, le  Normand Alexis Gautier s’est placé quatrième sur sa prometteuse jument Sherie Star (Diamant de Semilly/Jalisco B SF) – sur la photo. C’est l’Italie en personne de Filippo Moyersoen avec Loro Piana Biricchina Bella (Contendro/Burggraaf) qui se place sur la première marche du podium. Aussi jeune que talentueux Irlandais Bertram Allen avec Wrangler II (Padinus/Burgraaf KWPN) est deuxième et la Française devenue Suisse Frédérique Fabre Delbos avec Nirvana Basters (Rosire/Iris Landai SF) prend la troisième place. Pénélope Leprevost avec l’étalon Vagabond de la Pomme est 17ème. Il était toutefois un peu frustrant da voir une remise des Prix limitée aux trois cavaliers…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’après-midi le public s’est déplacé fort nombreux, du coup l’épreuve s’est déroulée dans une ambiance surchauffée. Vingt cavaliers sur quarante-quatre se sont retrouvés au barrage de l’épreuve genre Grand Prix à 1,40m , ce qui a favorablement prolongé le spectacle. Patrice Delaveau venu avec sa remuante Ornelia Mail HDC à la  demande des organisateurs (comme Pénélope), mais une fois sur place, il a fait comme d’habitude en se donnant à fond. C’est lui qui a ouvert le barrage en imposant un temps de 33’60 qui paraissait imbattable et qui a été … battu par un autre Normand, l’incroyable Mathieu Billot (33’13) sur son vieux complice Pardoes (Koriander/Habsbourg KWPN) qui a démontré une fois encore au sélectionneur national qu’il serait à sa place dans l’équipe de France. (Sur la photo avec Cassandra d’Ick à l’épreuve du matin et sur la photo de tête gagnant avec Pardoes)

A l’issue de l’épreuve  la France sortait largement gagnante – à part la troisième place de Bertram Allien sur Wild Thing L (Montreux/Lux KWPN) pour l’Irlande – on pouvait applaudir Jeroen ZWARTJES avec Zwiep des Fontaines (Lupicor/Hautain Fontaines KWPN) à la quatrième place et Philippe Rozier sur Phirst du Chai (Calvaro/Jabad SF) à la cinquième. Personnellement, j’avais une belle satisfaction de voir une bonne performance du cavalier polonais Lukasz Wasilewski sur Wavantos V. Renvillehoeve (Lux/Wellington KWPN), huitième. (Sur la photo)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce fut un beau moment qui fait rêver des épreuves à venir pour cet été. Les cavaliers sont contents des installations – des boxes et des carrières de détente et les bénévoles qui encadrent l’événement très nombreux, souriants et appliqués. On espère toutefois du côté des choses à améliorer que la sono cesse d’en mettre plein des oreilles genre match de foot, ce qui enlève toute possibilité d’entendre ce qui dit le commentateur. Deuxième point c’est l’arrivée sur les parkings – mercredi matin avec une affluence très raisonnable les abords ont été bouchés et les indications pour diriger vers les parkings largement insuffisantes.

Le jeudi 26 juin, les épreuves se sont poursuivies sans public (dommage pour l’ambiance). Le matin, une Vitesse à 1,40 m a fait enfin triompher le jeune Irlandais Bertram Allen avec Wild Thing L  (Montreux/Lux KWPN), parti le premier en imposant un chronomètre imbattable de 57’71. Patrice Delaveau (59’44) a joué le jeu comme d’habitude avec Quenndal de Lojou HDC (Le Tot de Semilly/Galoubet A SF) – on devrait bientôt entendre parler de ce cheval à même titre que des trois autres chevaux de Patrice. Le Belge Dirk Demeersman avec Felton du Mont (Clinton/Renbel II Z BWP) est troisième (59’96). On retrouve ensuite le trio « made in Normandy » – Pénélope Leprevost est quatrième avec Sultane des Ibis (Quidam de Revel/Elan de la Cour SF), Alexis Gautier cinquième avec sa  Sherie Star (Diamant de Semilly/Jalisco B SF) et Florian Angot sixième sur Made in Semilly (Allegreto/Le Tot de Semilly).

Le Grand Prix à 1,45 m de l’après-midi – le mieux doté des deux journées – a été couru par 45 couples dont 18 se sont retrouvés au barrage. L’épreuve a été marquée par un impressionnant orage qui a transformé le stade en piscine et obligé des organisateurs à faire une pause de 30 minutes. Après cet épisode de la météo normande, le sol est devenu assez collant ce qui a désavantagé les cavaliers partant après l’orage. C’est un vrai problème à résoudre pour le mois d’août. Au niveau des résultats final, pas de surprise, c’est Patrice Delaveau qui se retrouve en tête avec Ornelia Mail HDC (Lando/Alligator Fontaine SF), la jument qui semble s’améliorer au fur et à mesure des sorties : comme chaque cheval-star elle aime bien retrouver des attentions qui entourent des vedettes. A la deuxième place on retrouve l’inévitable Bertram Allen avec Wrangler II (Padinus/Burgraaf KWPN) qui a imposé sa présence tout au long de ces deux journées. Le remuant Quickly de Kreisker (Diamant de Semilly/Laudanum SF) et son cavalier Abdelkebir Ouaddar, le chouchou du public Français et le protégé du Roi de Maroc se placent troisième. Le cavalier raconte  que son cheval est un vrai acteur – très calme à l’entraînement, il se transforme en cheval de rodeo  une fois en piste – la personnalité des chevaux n’a pas cessé de nous surprendre…

Sixième, septième et huitième places sont de nouveaux occupées par des Français : Eric Fevrier sur Miss d’Helby (Papillon Rouge/Muguet du Manoir SF), Jeroen Zwartjoes sur Zwiep des Fontaines (Lupicor/Hautain Fontaines KWPN) et Alexis Deroubaix avec Rapide d’Helby (For Pleasure/Papillon Rouge SF). Mathieu Billot n’a pas pu renouveler l’exploit du mercredi – son Pardoes n’a pas pu fournir un deuxième effort aussi important à la suite, le cavalier a donc préféré abandonner la partie…

LONGINES GLOBAL CHAMPIONS TOUR à MONACO du 26 au 28 juin

Victoria et son cavalier

C’est à Monaco que se retrouvent les cavaliers du circuit de Jan Tops.  Le concours se termine par un Grand Prix très difficile en deux manches. Seulement six couples se retrouvent sans faute pour aller dans la seconde manche. Et deux uniquement vont afficher le sans-faute qui permet de participer au barrage. Finalement, c’est le Quatari Bassem Hassan Mohammed qui gagne avec sa jument Victoria (Tangelo van de Zuuthoeve/Cordano KWPN)  en prenant maximum de risques qui paient (sur la photo). Ôn a déjà remarqué les dons et les bons résultats de ce cavalier, sûrement le plus doué de son équipe (les autres n’étant pas forcément à la hauteur de leurs montures). Rolf Göran Bengtsson sur son meilleur cheval Casall ASK pour la Suède se retrouve deuxième (photo ci-dessous). Kevin Staut avec Oh d’Eole prend une très belle sixième place.  Côté beau monde on a pu apercevoir sur les tribunes toute la famille princière avec, en tête, Charlotte Casiraghi présidente d’honneur du Concours. Guillaume Canet qui a passé un week-end sportif en cumulant de bons résultats, a assisté au Grand Prix en compagnie de Marion Cotillard. L’actrice Marina Hands, qui participe également aux épreuves depuis  le film « Jappeloup », ne quitte plus non plus sa passion retrouvée.

RGBengtsson et Casall ASK

L’épreuve du jeudi a 1,45m été emportée par Ben Maher avec Aristo Z. Le même jour, dans l’épreuve à 1,50-1,55m c’est Samuel Parot, pour Chili qui arrive en tête avec un Selle Français de 10 ans Quick du Pottier (Hurlevent de Brekka/Cuba). Samuel est un cavalier célèbre pour avoir donné des leçons d’équitation à Madonna – dans sa jeunesse  le  cavalier a participé à la compétition de rodéo et son style ressemble pas mal à celui de Bosty! A la deuxième place on retrouve Roger-Yves Bost sur un autre SF Poker des Dames (Nabab de Reve/Hurlevent). Simon Delestre, un autre Français présent ce week-end à Monaco est sixième avec Stardust Quinhon, une jeune jument SF de 8 ans (Calvaro/Cabdula du Tillard) . Sur la photo: Samuel Parot

Samuel Parot

Vendredi 27 juin l’éprevue à 1,50-1,55m avec barrage est emportée par l’Américain Kent Farrington sur Willow (Guidam/Little Rock KWPN), suivi par Pius Schwizer avec Anisette de Lassus  (Sherman-Sitte/ Blume la Borderie BWP) et Ali Yousef Al Rumaihi pour Quatar sur Gunder ( Thunder van de Zuuthoeve/ Randel Z BWP). Ben Maher avec Aristo Z est quatrième.

Sur les photos: Jessica Springsteen et Charlotte Casiraghi 

Jessica Springsteen

Charlotte Casiraghi