Et c’est parti pour un tour… à CANNES

Pénélope et Nice GCT Cannes

Ce week-end du 12 au 14  juin on a vibré de nouveau pour les meilleurs cavaliers de la planète, réunis par Jan Tops à Cannes pour une nouvelle étape de Global Champions Tour. Ils sont une cinquantaine à se disputer les épreuves sous les lumières de la capitale du cinéma. Edwina Tops-Alexander, Scott Brash, BenMaher, Ralf-Göran Bengtsson, Pius Schwizer, Laura Kraut , Marcus Ehning, Meredith MichaelsBeerbaum, , Ludger Beerbaum, Daniel Deusser, Michel Whitaker, Grégory Whatelet, Luciana Diniz, Christian Ahlmann et, bien sûr, le couple Athina Onassis et Doda de Miranda . L’équipe de France s’est présenté en force. Les Normands : PénélopeLeprevost, infatigable Kevin Staut à peine rentré de Chine,  Julien Epaillard, Olivier Guillon que l’on a eu plaisir de revoir enfin à ce niveau seront accompagnés par Philippe Rozier, Roger-Yves Bost, Simon Delestre et Nicolas Delmotte. Marie Hécart et Nicolas Delmotte ont fait également leurs débuts dans les tours de Jan Tops.

Scott Brash est venu à Cannes pour gagner et c’est fait. Hello Sanctos (Quasimodo vd Molendreef/Nabab de Reve SBS) sait très bien quand on saute pour se mesure à la piste sans pression et quand c’est vraiment du sérieux (les chevaux de concours de l’expérience le ressentent très bien). Luciana Diniz, très en forme ce week-end impose sa deuxième jument, la remarquable Fit For Fun, la fille de For Pleasure (Fabriano HANN) alors que Silvana HDC, visiblement contente, de retrouver son cavalier préféré Kevin Staut et les cinq étoiles occupe une belle troisième place, et cela malgré le déluge qui s’est abattu sur les concurrents pendant la première manche. Heureusement, le ciel est devenu plus clément par la suite, sinon la réputation festive de Cannes serait ruinée. Nicolas Delmotte fait une très belle entrée dans le circuit GCT en plaçant 8ème son étalon Number One d’Iso Un Prince (Baloubet du Rouet/ Si Tu Viens SF). Simon Delestre et Qlassic Bois Margot (L’arc de Triomphe/Galoubet A SF) arrivent 10ème sans participer au barrage. Pénélope avec Nayana est 15ème et Timothée Anciaume et Padock du Plessis HN 16ème. Tous les résultats : http://www.globalchampionstour.com/

Vendredi, 13 juin,  Pénélope Leprevost et Nice Stéphanie gagnent une vitesse à 1,50

Pénélope GCT Cannes

Pénélope ose tout, et surtout de battre le numéro 1 Scott Brash de presque 1 seconde (61,93). Profitant de ces quatre magnifiques juments qui, du coup, gardent leurs  fraîcheur, la meilleure cavalière française se fait et nous fait plaisir. Scott Brash avec Hello Annie est deuxième, talonné par Ben Maher sur Diva II. Philippe Rozier et son Rahotep de Toscane est cinquième et se  positionne de mieux en en mieux sur la planète équestre française.

Jeudi, 12 juin, les cavaliers ont participé aux deux épreuves. La première, à 19h, (1,45m au chrono différé) a été gagnée par le Marocain Abdeslam Bennani Smires, débutant dans le circuit, avec un cheval Selle Français Mowli des Plains (Galoubet), suivi par Jane Richard Philips pour la Suisse avec Upanishad de San Partignano (Mr Blue). La meilleure Française, Marie Hécart avec Qapital du Monsec (Robin II Z), SF est sixième. L’épreuve de nuit qui a suivi (1,50m contre la montre) s’est terminée par la victoire de Luciana Diniz sur une jument SF Lady Lindenhof (Grand Chef Bleus) sur la photo – c’est une belle note pour l’élevage français. Là c’est Nicolas Delmotte avec Number One d’Iso un Prince (Baloubet du Rouet), 7ème, qui est le mieux placé parmi les tricolores.

Luciana et Lady Lindenhof en action

OBELIX trop fort à DEAUVILLE – SAINT GATIEN

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce petit Poney Selle Français porte fièrement son nom et son allure. Les obstacles de 1,20m ne lui font pas peur, il les franchit à toute vitesse et avec tout le courage d’un petit de taille et d’un grand de cœur. Thierry Dupont, son cavalier depuis quelques mois, garde le sourire car « son poney », fils de Kantjet’s Ronaldo (New-Forest) et Remiz (Connemara) se classe à chaque sortie et gagne souvent. C’était le cas ce dimanche pendant le Grand Prix Amateur1 à 1,20 m – et cela malgré une chute spectaculaire survenue la veille. A la remise des prix Obelix Gesmeray gardait assez de fraîcheur pour jouer les étalons et amuser le public.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les épreuves Amateur de ce niveau sont courus autant par les amateurs que par les professionnels, ce qui crée un certain décalage dans la qualité des cavaliers – alors que les chevaux, en grande majorité SF, font honneur à l’élevage français. Côté mode, les cavalières semblent apprécier la tendance « tout ce qui brille » et la couleur de la veste « equidia life » portée par Pénélope.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Grand Prix Pro 2 à 1,30 m avec le barrage composé d’une vingtaine de cavliers a été emporté  par François-Xavier Baudant (sur la photo à la remise des prix) avec Solstice de Rochereau (Dollar du Murier/Pamphile SF) en 37, 39. Laure Schillewaert avec Queen de  Carene (Quick Star/Tot de Semilly SF) en 38,05 est deuxième, Bruno Coutureau sur Maidelis d’Elke (Calisco du Pitray/Royal Feu SF) troisième en 38,16 secondes. Guillaume Blin Lebreton se place quatrième avec Savane de Dampierre (Dollar de la Pierre/Quabri de Laleu SF) étant poursuivi par les filles : Manon Baertsoen avec Clapton (Caretino/Landgraf I Holst), Zoé Darnaville sur Amelon van de Bosrand (Cartani/Pachat II CSB) et Aurore Meurisse avec Trintignane Saint Marc (Quaprice Bois Margot/Qaim de la Forêt SF).

 

ENDURANCE – la colère des vétérinaires

logo_2014

Le nouveau règlement international de l’endurance a été approuvé ce mardi 10 juin par le bureau de la FEI et sera bientôt consultable sur le site FEI. Le Bureau a également voté à l’unanimité de mandater officiellement le 1er vice-président John Mc Ewen comme responsable de l’ensemble de la discipline d’endurance pendant le mandat de la Princesse Haya.

Le règlement sera mis en place le 1er août, donc, logiquement, valable pour les Jeux Equestres Mondiaux. Espérons que cela va changer le visage de la discipline qui vit actuellement des heures noires. Les vétérinaires présents lors des CEI de Compiègne –une épreuve internationale qui s’est déroulée du 23 au 25 mai et qui a sacré les cavaliers du Quatar – lance une lettre qui exprime leur indignation face aux abus, à la tricherie de certains cavaliers et de leurs équipes, et surtout face au manque flagrant de respect des chevaux dont un encore a perdu la vie à Compiègne. C’est ainsi que l’une des plus belles disciplines, très populaire en France, devient un défouloir pour les personnes fortunées et sans le savoir-faire sportif. Voici la lettre des vétérinaires dépassés par l’ampleur et l’impunité du phénomène.   Lire la lettre