LE ROMAN DE MATHIEU au Grand National de Deauville

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Grand Prix Pro Elite de la ville de Deauville comptant pour le classement Grand National a été emporté le dimanche 8 juin par Mathieu Billot d’une manière époustouflante qui témoigne de la qualité de ses chevaux et de la solidité de ses nerfs. Mathieu a réussi à placer ces trois chevaux dans le barrage d’une épreuve très délicate, comptant cinquante-neuf parcours, dont sept seulement ont réussi à terminer sans faute. En effet, Jean-Paul Lepetit, chef de piste normand, a préparé un parcours à la hauteur maximale de 1,55m et avec un tracé délicat grâce à une ligne très fautive, composée de deux doubles séparés par un oxer, le deuxième double étant placé dans une courbe. A la sortie de cette ligne les cavaliers galopaient à gauche sur un obstacle face au public qui les obligeait de tourner immédiatement très court à droite et ce moment-là a également été assez fautif, le double après la rivière a aussi causé quelques soucis mais d’une manière plus classique. Bref, le chef d’orchestre a préparé une partition à la hauteur d’un bon concours 3*.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans la première manche,Mathieu Billot est parti d’abord avec U2 (Burgraaf) KWPN qui a fait une faute avec un chrono assez rapide, ensuite avec Pardoes (Koriander) KWPN, le hongre de 17 ans qui a été son principal atout au Grand National l’année dernière, avec qui il a réussi un beau sans faute et, pour terminer, il a présenté son jeune étalon SF de 8 ans, Shiva d’Amaury (For Pleasure), avec qui il n’a pas touché une barre. Du coup, sur les dix chevaux qui repartaient pour la seconde manche, trois étaient montés par Mathieu Billot. Du jamais vu à ce niveau d’épreuve. Le parcours de la deuxième manche étant allégé et sans difficultés techniques, les  fautes pouvaient venir uniquement de la vitesse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Placé dernier parmi dix cavaliers admis pour la seconde manche avec U2, Mathieu refait une faute. Valery de Menditte avec Ratina des Rondets (Crown Z) également 4 point à la première manche, refait une faute et va se placer 10ème. La seule cavalière de ce deuxième tour, la jeune Bretonne Pomme Cilote avec Qomedie Libellule (Elan de la Cour) SF, 4 points à la première manche, réussit un beau tour rapide et sans faute qui la mettra à la sixième place (sur la photo). Ensuite vient le tour des sept chevaux sans faute au premier tour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jérôme Hurel, l’un des favoris de l’épreuve fait un bon chrono avec étalon Qualipso des Bois (Baloubet du Rouet) mais avec une faute sur dernier obstacle ce qui le met septième. (photo ci-dessus) Clément Boulager et son bel étalon Zakopane VTH (Lupicor) KWPN enchaîne un second tour sans faute dans un style impeccable, mais avec un chrono assez lent (57,37), au final il sera cinquième. (photo ci-dessous)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et c’est ainsi qu’on arrive au deuxième mouvement de cette deuxième manche. Mathieu Billot arrive avec Pardeos, il est rapide sans précipiter (46,69), mais le cheval fait deux fautes. C’est inhabituel, la tension monte, on sent le doute s’installer chez le Normand et son entourage. Les cavaliers suivants, décomplexés, s’élancent à bride abattue en alignant des sans fautes, chacun améliorant le chrono du  précédent. Le Breton Alain Bourdon et Play Boy du Tertre (Dollar du Murier) SF affichent 49, 91 sec. – son cheval, bondissant et généreux, va à toute allure, mais vu sa petite taille, il ne peut pas allonger les foulées. (Photo: Play Boy du Tertre et son cavalier après le tour)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Yannick Gaillot et son Olympe d’Aiguilly (Dollar du Murier) SF fait mieux (46,34) et Gilbert Doerr avec Quito de Kerglenn (Diamant de Semilly) SF (46,10) montre que la fougue et le courage ne sont pas l’apanage de la jeunesse. Mathieu Billot arrive alors sur la piste avec le jeune et frais Shiva d’Amaury. Le public, discret jusqu’à présent discret, l’encourage…. et Mathieu fais ce qu’il sait faire le mieux : garder le tempo en gérant au mieux le tracé. Et ça marche ! Mathieu et l’écurie Billot sont heureux, une victoire comme ça, sur ses terres natales, ça compte. Le public qui a vibré pour son champion est content également, bref, un beau moment de beau sport sous le soleil de Normandie. Sur le podium, Mathieu Billot en tête, Gilbert Doerr deuxième, Yannick Gaillot troisième, Alain Bourdon quatrième. Mathieu reçoit également le trophée du Meilleur Cavalier du Concours, Alexandra Francart, celui de la Meilleure Cavalière.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA